Les PME qui ont le plus profité du formidable "boom" de 2021

Les PME qui ont le plus profité du formidable "boom" de 2021

Le très fort rebond de l'activité des PME françaises en 2021 s'est accompagné d'une envolée du taux de marge. Notre série de graphiques met en lumière, pour les principaux secteurs, ce "boom" aussi spectaculaire qu'inattendu.

Publié par Officiel Societe

Le très fort rebond de l'activité des PME françaises en 2021 s'est accompagné d'une envolée du taux de marge. Notre série de graphiques met en lumière, pour les principaux secteurs, ce "boom" aussi spectaculaire qu'inattendu.

 

Après la crise sanitaire et le traumatisme économique provoqué par la Covid-19 en 2020, l'activité des petites et moyennes entreprises (PME) françaises a très fortement rebondi en 2021. Pour mémoire, les PME sont une des quatre catégories d'entreprises définies par la loi de modernisation de l'économie de 2008, les trois autres étant les microentreprises, les entreprises de taille intermédiaire dites ETI et les grandes entreprises. La catégorie des PME, celle qui nous intéresse ici, regroupe les entreprises qui emploient moins de 250 personnes et ont un chiffre d'affaires annuel qui n'excède pas 50 millions d'euros ou un total de bilan qui ne dépasse pas 43 millions d'euros. En 2019, la France comptait 4,1 millions de PME, selon l'Insee.

 

C'est ainsi qu'après avoir reculé de 4% en 2020 en raison du confinement, le chiffre d'affaires des PME françaises a progressé en 2021 de 11,2% en moyenne. Plus remarquable encore est l'augmentation des revenus d'exploitation : précisément, l'excédent brut d'exploitation (EBE) a enregistré une hausse de plus de 30% en 2021.

 

Le graphique 1 permet de comparer l'évolution de ces deux indicateurs depuis 2015. C'est principalement l'activité partielle, dont le recours était toujours important en 2021, qui explique ce décalage entre le rebond de 11,2% de l'activité et la hausse de 30% de l'excédent brut d'exploitation. Ce décalage, on le retrouve d'ailleurs dans les principaux secteurs, sachant qu'il est encore plus marqué dans l'industrie manufacturière et les services aux entreprises (graphique 2).

 

Naturellement, le fait que les revenus d'exploitation aient plus augmenté que le chiffre d'affaires a eu pour conséquence une nette amélioration du taux de marge des PME (graphique 3) : le taux de marge, qui était relativement stable - entre 21% et 22% de 2015 à 2020 - a grimpé à plus de 26% en 2021. Si, là encore, tous les secteurs sont concernés, c'est dans l'industrie et le commerce que l'évolution est la plus spectaculaire (graphique 4).

 

Découvrir les indicateurs financiers d'une PME et comparer avec la concurrence

 

Pour évaluer la santé financière d'une PME, Société.com vous propose de nombreux indicateurs financiers. Ils sont regroupés dans deux rubriques, accessibles par le menu de la fiche société. La rubrique « Ratios financiers » permet notamment de connaître la croissance de l'activité et de différentes mesures de la performance, comme la rentabilité d'exploitation. Sous forme d'un classement, la rubrique « Statistiques » propose de comparer différents indicateurs de l'entreprise (comme le chiffre d'affaires ou le résultat d'exploitation) à la médiane de son secteur et de sa zone géographique.