2021 : comment les entreprises devront repenser leurs canaux de vente

La crise sanitaire due au COVID-19 a profondément bouleversé les habitudes des consommateurs français. Avec son corollaire de mesures de confinement et de distanciation sociale, elle a impacté le fonctionnement des entreprises et menace la survie de nombre d'entre elles. Ainsi, pour résister à cette pandémie, il urge pour les entreprises de se réinventer.

Publié par La rédaction Société.com

Une place importante est accordée à la digitalisation des canaux de consommation et au télétravail. Si cette dernière stratégie leur permet de continuer à fonctionner, il y a toutefois des défis liés à la satisfaction de leurs clients. Comment les entreprises doivent-elles adapter leur offre aux nouveaux canaux de distribution ?


L'évolution forcée des entreprises vers la digitalisation

Selon une enquête menée par l'USDA en 2018, les dépenses alimentaires hors foyer représentaient 54 % du budget que les ménages américains consacrent à l'alimentation. Avec la fermeture des petits commerces, des restaurants, des hôtels et les restrictions liées au déplacement, la presque totalité de cette demande devra être satisfaite en ligne. Plus qu'une option, la digitalisation est le moyen qui permettra aux entreprises de s'adapter aux urgences créées par la crise sanitaire.

Cette réalité s'impose particulièrement aux commerçants qui doivent digitaliser leurs offres afin de pouvoir continuer leur activité de vente à distance sur le web. Ainsi, bien que la demande soit forte, les chefs d'entreprise doivent trouver les canaux digitaux les plus performants pour garder le contact avec leurs consommateurs et continuer à approvisionner. On note alors tout un changement de paradigme qui peut favoriser la croissance des plus doués et désavantager ceux qui resteront à la traîne. L'une des solutions est d'être présent sur les canaux de vente sur internet les plus porteurs tels que les market places.

Les entreprises doivent opter pour les market places

Les market places sont des canaux de vente plébiscités par les consommateurs qui font leur achat en ligne. Sous forme de site internet ou d'application pour mobile, les market places mettent à la disposition des entreprises et commerçants indépendants des espaces pour vendre leurs produits. Ceux-ci profitent de la notoriété de ce réseau moyennant des commissions qu'ils versent à ces derniers.
Il faut noter que certaines enseignes telles qu'Amazon, Cdiscount, sont devenues des références du commerce électronique. Ils ont, grâce aux bonnes pratiques, gagné la confiance des consommateurs. Ils sont donc garants d'une grande efficacité commerciale et ont largement optimisé l'expérience client omnicanale.
L'utilisation de ces canaux par les entreprises peut donc booster leur vente. Mais, mieux encore, elles peuvent s'associer et développer leur propre market place digitale par région. Celui favorisera une communication plus efficace parce que plus proche des consommateurs et aura un impact important sur leur fidélisation. Internet ne connaissant pas de limitation géographique, ces entreprises peuvent au prix d'expérience et d'efficacité, tirer profit de cette situation et évoluer.

Quant aux entreprises et commerçants déjà habitués à vendre leurs produits par Internet, ils doivent trouver des moyens de garder leurs clients et en gagner d'autres. Pour relever ce défi, ils doivent développer une nouvelle politique axée sur les exigences de la consommation en ligne.


Renforcer les canaux et infrastructures digitaux pour booster ses ventes

L'épidémie a provoqué une montée en flèche de la demande sur internet depuis le début du confinement. C'est une opportunité pour les entreprises qui ont déjà investi dans des outils de vente à distance. Elles pourront au prix de quelques ajustements, s'adapter plus facilement à cette nouvelle économie plus axée sur le numérique. Car elles ont déjà l'avantage de connaître les comportements des consommateurs et les exigences de ce type de marché. Mais, pour tirer le plus grand bénéfice de cette augmentation de la vente en ligne et faire face à la concurrence, il leur faut développer de nouvelles compétences.

Soigner et diversifier ses offres

Les nouveaux consommateurs peuvent avoir des attentes différentes de ceux habitués à la consommation en ligne. Pour ne pas les livrer à la concurrence, les entreprises doivent diversifier leurs offres pour profiter de ces nouvelles opportunités afin d'établir la confiance entre leur maison et ces nouveaux clients.

Adopter une stratégie des remises

Si les produits que vous commercialisez font partie des produits dits non essentiels en cette période où les problèmes de santé et de survie mobilisent toutes les énergies, il est normal que votre chiffre d'affaires connaisse une moyenne diminution. En adoptant une stratégie de remise sous forme de bons de réduction, vous pouvez inciter un nombre important de clients à acheter chez vous. Vous pouvez publier ces coupons sur des sites spécialisés de bons plans comme GoPromos.fr. Grâce à la publications de codes promo, l'internaute sera dissuadé plus rapidement et vous crerez ainsi une augmentation d'achats impulsifs.


Réadapter sa communication

La règle des 20 % des clients qui génèrent 80 % de vos revenus est probablement vérifiée dans votre secteur d'activité. L'objectif est d'être plus proche de ses clients (20%) à forte valeur pour davantage renforcer leur fidélité en ce qu'ils constituent la plus importante source de revenu de votre entreprise. De nombreux outils tels que les systèmes de chat en direct et les réseaux sociaux sont autant de moyens pour être à l'écoute du client. Ces derniers peuvent être utilisés pour créer des expériences sociales et provoquer ainsi des interactions entre leur marque et les nouveaux consommateurs. Ils pourront également aider à entretenir un rapport de qualité avec les clients.

Augmenter les performances de ses plateformes de vente

Plusieurs entreprises disposent de sites vitrine pour avoir plus de visibilités. Elles doivent les perfectionner pour mieux satisfaire les nouveaux clients, gagner leur confiance en prenant des dispositions légales telles que les factures crédibles. Elles doivent également alléger leur stratégie d'engagement client pour optimiser l'expérience utilisateur.

Repenser sa stratégie de merchandising

Les entreprises doivent repenser leurs initiatives marketing et publicitaires pour devenir plus sensibles aux besoins des consommateurs. Ceci stipule un réajustement de leurs messages publicitaires. Ceux-ci doivent en premier lieu répondre aux tendances induites par la crise sanitaire.


Réduire les frais d'emballage

On peut faire du beau en restant simple. Les emballages trop coûteux peuvent rogner vos marges. En cette période de confinement, vos clients comprendront certainement si vous optez pour des emballages fournis par les services lors de la transportation.

Envisager l'option de la livraison gratuite à domicile

Si les consommateurs doivent désormais faire l'essentiel de leur course en ligne, les frais de livraison peuvent très vite devenir un obstacle majeur. Repensez donc votre logistique de sorte à offrir vos livraisons ou à considérablement réduire leur coût.

Devenir plus flexible sur sa politique de retour et d'échange

La satisfaction du consommateur doit être au coeur de votre politique. La fermeture des magasins physiques a une incidence certaine sur la durée des retours et des échanges. Vous devez faire preuve de flexibilité et accorder plus de temps à vos clients pour qu'ils ne soient pas obligés de garder un produit qui ne les satisfait pas. Cette orientation augmentera la confiance des internautes et les encouragera à s'approvisionner sur votre boutique en ligne.