Le compte courant d'associés : les règles à connaître

Afin de disposer d'une trésorerie suffisante pour le bon déroulement de son activité, une société peut créer un compte courant d'associés.

Publié le 20-10-2016 par Michel Gistepi

Le compte courant d'associés, c'est quoi ?

 

En cas de besoin soudain et ponctuel de trésorerie, une société a classiquement recours à l'emprunt bancaire. Néanmoins, beaucoup de structures décident de mettre en place un compte courant d'associés. Il s'agit d'un prêt qu'un ou plusieurs associés de la société consentent à la structure afin de lui accorder un cash flow supplémentaire.

 

Il ne s'agit pas d'un compte bancaire mais d'un compte comptable, inscrit au bilan de l'entreprise. Un élément du bilan qui perme de comptabiliser les avances financières concédées par un ou plusieurs associés en faveur de l'entreprise. Le ou les associés deviennent alors de facto les créanciers de l'entreprise car un taux d'intérêt peut être appliqué, son niveau étant librement fixé.

 

Fonctionnement et avantages du compte courant d'associés

 

Seuls les dirigeants de l'entreprise (gérants, administrateurs, membres du directoire, membres du conseil de surveillance) ainsi que les associés et les salariés dans la limite de 10% des capitaux propres peuvent alimenter le compte courant d'associés.

 

Par ailleurs, le compte courant d'associés ne doit jamais présenter un solde débiteur pour les sociétés commerciales. Si tel est le cas, cela représente un abus de biens sociaux aux yeux de la loi.

 

D'un point de vue comptable et fiscal, les sommes versées sur le compte sont inscrites dans le bilan de l'entreprise, en tant que compte associé-compte courant. Les éventuels intérêts versés aux associés sont pour leur part totalement déductibles des bénéfices réalisés, et ce dans la mesure où l'intégralité du capital a été préalablement libéré. Par ailleurs, les intérêts perçus par les associés sont imposables au titre de l'impôt sur le revenu.

 

Les avantages du compte courant d'associés :

 

  1. mode de financement souple
  2. taux d'intérêt bas voire nuls
  3. gain rapide de trésorerie
  4. pas de nécessité d'augmentation de capital
  5. plus grande autonomie financière à l'entreprise
  6. cela permet aux associés de disposer d'une éventuelle rémunération supplémentaire via la mise en place de taux d'intérêts