Espionnage industriel dans le secteur du luxe : un tribunal condamne l'Oréal face à Guinot

Espionnage industriel dans l'industrie du luxe : un tribunal condamne l'Oréal face à Guinot

Guinot accusait l'Oréal d'espionnage et exigeait 13,5 millions d'euros de dommages et intérêts. Le tribunal a tranché en sa faveur mais avec une indemnisation très inferieure.

Publié le 18-06-2021 par Valérie Macquet

Des enquêteurs éspions...


L'affaire peut paraitre rocambolesque... Pourtant, elle a bien eu lieu, et elle vient de trouver son épilogue devant le Tribunal de commerce de Paris. Ainsi, selon l'AFP un jugement rendu ce lundi, a condamné le groupe L'Oréal  à verser 370.000 euros aux laboratoires Guinot qui l'accusaient d'avoir espionné ses franchisés. Le tribunal a en effet jugé que « des éléments du savoir-faire de la société Guinot ont été appropriés par la société L'Oréal ». Au coeur du litige qui date de 2017: des enquêteurs qui se présentaient dans les instituts Guinot en se prétendant envoyés par la direction du groupe. Ces pseudo-enquêteurs qui étaient en réalité des «  espions » envoyés par l'Oréal auraient ainsi obtenu « des détails confidentiels sur l'offre de soins et le savoir-faire des instituts, que ce soit auprès des employés ou des clients ».


L'Oréal «très surpris»


Interrogé par l'AFP, le géant français du luxe s'est dit « très surpris » de la décision du tribunal, et affirme "chercher à comprendre comment il a pu être considéré qu'à l'aide de huit entretiens menés par un prestataire extérieur auprès d'esthéticiennes, L'Oréal se serait accaparé le coeur du savoir-faire appartenant à la société Guinot"... Le groupe dirigé par Nicolas Hieronimus a déclaré ne pas exlure la possibilité de faire appel...

Les dernières actualités