Plongée dans l'Aveyron, une terre meurtrie par la transformation de l'automobile

SAM

SAM, Bosch, Verkor.... Les déconvenues sociales et économiques ne cessent de se multiplier dans ce territoire autrefois minier. Un contexte qui plonge les représentants de l'Aveyron et ses habitants dans l'inquiétude, sans réelle certitude pour l'avenir du département à terme. Pour relancer l'activité économique, le ministère de l'Industrie vient d'annoncer un soutien "expérimental" à destination de Rodez. Immersion au sein de ce département à la recherche de sa boussole.

Publié le 04-05-2021 par Pierrick Merlet

"#JeSuisSAM". Depuis quelques temps, ce hashtag a fait son apparition sur les réseaux  sociaux. Si cette appellation rappelle sans aucun doute un effroyable attentat contre un média satirique en région parisienne, cette mutation reflète tout autant un drame, cette fois-ci d'ordre économique, 600 kilomètres plus au sud.

Dans le département de l'Aveyron, une fonderie de Decazeville est dans toutes les têtes de cette commune de près de 6.000 âmes. Pour le comprendre, il suffit de compter les nombreuses banderoles, pancartes et affiches, dès l'entrée de la ville en faveur de SAM. Elles sont les vestiges de ces derniers jours, durant lesquels élus locaux, associations et habitants n'ont cessé de battre le pavé pour montrer leur soutien et leur attachement à cette entreprise, dédiée à l'industrie automobile. Rien que dimanche 25 avril, ils étaient plus de 3.000, selon les organisateurs, à manifester pour la cause de cette société qui emploie près de 350 personnes.

Lire aussi : Automobile : peut-on encore sauver les fonderies françaises ?


"La SAM à Decazeville, c'est l'équivalent de ce que représente Airbus à Toulouse, malgré les proportions différentes, comme l'est Bosch pour Rodez. Sur le bassin decazevillois, il n'y a pas de grandes perspectives d'embauche. C'est surtout un territoire en grande difficulté depuis une cinquantaine d'années après l'abandon des activités minières et la fermeture de Vallourec, où était transformé l'acier", raconte Dominique Costes, le président de l

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités