Malgré la menace du variant Delta, l'économie française accélère plus vite que prévu

café réouverture

La Banque de France table désormais sur une croissance du PIB de 1% au second trimestre, contre 0,5% de son précédent point de conjoncture. Les économistes maintiennent néanmoins leur prévision annuelle à 5,7%.

Publié le 08-07-2021 par Grégoire Normand

L'embellie économique se confirme de jour en jour. Après les révisions à la hausse de l'Insee et celles de la Commission européenne, c'est au tour de la Banque de France de prévoir une accélération plus forte qu'anticipé de l'économie tricolore au mois de juin. Avec la levée progressive des mesures de restriction, les économistes de la Banque centrale dans leur dernière note de conjoncture dévoilée mercredi 7 juillet anticipent une croissance de 1% au deuxième trimestre contre 0,5% début juin. "Le mois de juin est meilleur que ce qui était attendu par les entreprises. Notre estimation est de -2% par rapport au niveau normal contre -3% lors de la dernière enquête. Le mois d'avril a également été meilleur que prévu. Compte tenu de ces informations, la hausse du PIB serait de 1% contre 0,5% sur le second trimestre. C'est une révision trimestrielle assez sensible. Le troisième confinement a eu moins d'impact économique que les précédents" a expliqué le directeur des études Olivier Garnier lors d'une réunion avec des journalistes.

En dépit de cette révision à la hausse, l'institution bancaire n'a pas revu ses projections macroéconomiques pour l'ensemble de l'année 2021. "Ces résultats confortent notre prévision de croissance du PIB de 5,7% en 2021. Cette prévision est plutôt résiliente par rapport à une possible nouvelle vague. Cette prévision est plutôt prudente [...] La vaccination est un grand changement par rapport aux précédentes vagues. Les mesures de confinement seraient sa

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités