Casinos en ligne : Cbet et Stake bloqués en France par le gendarme des jeux

casino en ligne, jeux,

En proposant des jeux en ligne illégaux mais en facilitant aussi le paiement par cryptomonnaie également illicite sur le territoire français, Cbet et Stake ont poussé le bouchon trop loin pour l'ANJ. Le gendarme français des jeux a mis le holà pour protéger les très nombreux joueurs appâtés par l'espoir de l'argent facile. À noter: l'ANJ bloque régulièrement des sites illégaux (125 en 2020), mais c'est la première fois qu'elle communique sur des jugements.

Publié le 27-07-2021 par latribune.fr

Depuis ce lundi 26 juillet, les deux principaux casinos en ligne opérant illégalement en France, Cbet.gg et Stake.com, ont vu leurs sites bloqués dans tout l'Hexagone par décision de justice. Cette opération est l'oeuvre de l'Autorité nationale des jeux (ANJ).

Dans son communiqué publié hier, lundi 27 juillet, le gendarme français des jeux explique avoir voulu mettre un terme à la "dangerosité" de sites illégaux très fréquentés -  quelque 560.000 visites en France pour le seul mois de juin 2021, selon les chiffres du site Similarweb cités par l'ANJ. Des chiffres à replacer dans un contexte global d'explosion des jeux et paris en ligne depuis le premier trimestre 2020 avec la pandémie et les confinements successifs, tant en nombre de joueurs que de montant des sommes investies.

Lire Jeux en ligne : des Français toujours plus nombreux, des mises qui s'envolent

Le juge ordonne aux FAI français de bloquer stake.com et cbet.gg

Dans un premier temps, estimant les "deux sites de jeu particulièrement agressifs sur le territoire français", l'ANJ a saisi le président du tribunal judiciaire de Paris.

Deuxième temps de l'opération : le tribunal, par un jugement du 20 mai 2021, a "ordonné le blocage par les principaux fournisseurs d'accès à internet (FAI) français", des adresses www.cbet.gg et cbet.gg, "à partir desquelles sont proposés des jeux non autorisés, dont l'un est connu sous la dénomination JETX", explique l'ANJ dans son communiqué.

ANJ

Troisième temps : le juge a aussi ordonné le b

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités