Telecom Italia : l'État, via la Caisse des dépôts, veut prendre le contrôle du réseau

Le siege de telecom italia dans le quartier rozzano de milan

La Caisse des dépôts italienne (CDP) a fini par lancer une offre pour acquérir 100% de Telecom Italia, après de nombreux mois de tergiversations. Elle s'est pour cela associée à la société d'investissement australienne Macquarie. Le gouvernement nationaliste de Giorgia Meloni veut faire passer sous contrôle public le réseau fixe de l'opérateur historique italien. Cette offre concurrence celle déposée en février par le fonds d'investissement KKR, qui doit d'ailleurs être améliorée.

Publié le 06-03-2023 par latribune.fr

Nouveau rebondissement dans le dossier du rachat de Telecom Italia (TIM). La Caisse des dépôts italienne (CDP) a fait savoir par communiqué dimanche 5 mars que « le conseil d'administration a donné son feu vert à la présentation d'une offre non-contraignante » pour acquérir la future société de TIM, regroupant son réseau fixe et l'unité de câbles sous-marins Sparkle. « L'offre sera valable jusqu'au 31 mars », ajoute la banque, contrôlée à 82,7% par l'État italien, sans dévoiler son montant. L'offre a été lancée conjointement avec la société d'investissement australienne Macquarie.

Lire aussiL'avenir de Telecom Italia au coeur de la numérisation de l'Italie

Telecom Italia a confirmé dans la foulée avoir reçu une offre de la CDP, qu'il compte examiner lors de son prochain conseil d'administration prévu le 15 mars ou « à une autre date à définir ».

La cession du réseau devrait permettre à Telecom Italia de réduire son énorme dette, qui a grimpé fin décembre à 25,4 milliards d'euros. Son PDG, Pietro Labriola, avait présenté en juin 2022 un plan stratégique axé sur la scission entre le réseau de téléphonie fixe, mis en vente, et les activités de services.

Une offre concurrente à celle de KKR

Des sources proches du dossier ont indiqué à l'AFP que l'offre de la CDP surenchérit sur celle du fonds d'investissement américain KKR. Ce dernier a soumis début février une proposition pour racheter une participation majoritaire dans le réseau fixe. Si le montant de l'offre n'est pas non plus

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités