Marine nationale : les patrouilleurs océaniques doivent être impérativement à l'heure

Adroit Argentine OPV DCNS

La DGA a notifié à Naval Group le marché relatif à la conception préliminaire et détaillée des patrouilleurs océaniques. Les livraisons de ces navires doivent intervenir entre 2025 (deux patrouilleurs) et 2029.

Publié le 15-10-2021 par Michel Cabirol

Crucial ! Le programme de patrouilleurs océaniques (PO) est crucial pour la Marine nationale. Il doit être absolument à l'heure pour éviter d'importants trous capacitaires comme l'avait révélé dans une interview accordée en juillet à La Tribune, le chef d'état-major de la marine, l'amiral Pierre Vandier. La Direction générale de l'armement (DGA) avance. Elle a notifié début octobre à Naval Group le marché relatif à la conception préliminaire et détailléedes patrouilleurs océaniques, qui devront faire face à la croissance du trafic maritime et la prolifération des menaces en mer. Le lancement de la production des PO doit intervenir à l'horizon 2022-2023. La loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit d'ailleurs la livraison des deux premiers PO en 2025.

À compter de 2025, dix patrouilleurs océaniques remplaceront les patrouilleurs de haute mer (ex-Aviso A69), basés à Brest et Toulon, et les patrouilleurs de service public, basés à Cherbourg. Ce programme engagera la remontée en puissance des bâtiments de deuxième rang de la Marine nationale basés sur les trois façades métropolitaines. Ainsi, ces patrouilleurs océaniques auront pour mission "le soutien à la dissuasion, l'appréciation autonome de situation dans les zones de souveraineté ou d'intérêt, l'escorte, l'évacuation de ressortissants, la souveraineté et la protection des intérêts nationaux dans les approches maritimes", a rappelé Naval Group dans son communiqué publié jeudi.

Une organisation industrielle particu

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités