Malgré l'affaire Mediator, Servier reste (trop) proche des cardiologues

Médicaments

Renvoyé en correctionnelle dans le cadre de l'affaire Mediator, Servier n'en a pas fini avec les démêlés judiciaires. Il continue toutefois à entretenir des liens forts avec les organisations de santé influentes en cardiologie, les sociétés savantes en particulier, et ses dirigeants. Une stratégie assumée pour promouvoir ses produits, maintenir la croissance de son activité maladies cardiovasculaires, et peut-être essayer de faire oublier laffaire Mediator.

Publié le 07-09-2017 par Jean-Yves Paillé

Sept ans après son déclenchement, l'affaire Mediator continue à faire des vagues. Le groupe pharmaceutique Servier a vu fin mai ses derniers recours pour annuler sa mise en examen  pour "escroquerie" et "tromperie aggravée" rejetés. Et les juges d'instruction ont décidé de le renvoyer devant le tribunal correctionnel de Paris, a-t-on appris, mardi 5 septembre. Pour redorer son blason entaché par l'affaire du Mediator - ce médicament prescrit comme coupe-faim alors qu'il pouvait entraîner de graves effets secondaires allant jusqu'au décès du patient -, la société pharmaceutique met les bouchées doubles. Servier est le laboratoire déclarant le plus grand nombre de liens d'intérêts (relations avec des professionnels de santé se matérialisant en conventions scientifiques, paiement de transports, repas, logement...) en cardiologie avec les médecins (54.660, entre 2013 et 2016), et il est le deuxième en termes de sommes dépensées à cet effet (près de 5,7 millions d'euros), selon les données tirées d'Etalab, sur le site data.gouv.fr (ces chiffres peuvent toutefois être sous-estimés, car ils correspondent aux médecins dont la spécialité cardiologie est mentionnée. Or, nombre d'entre eux ne fournissent pas cette précision).

Le laboratoire compte beaucoup sur la création ou le maintien des liens avec les organisations professionnelles phares et ses membres. "Les leaders d'opinion servent de porte-paroles aux laboratoires, c'est le meilleur moyen d'influence trouvé jusque-là", explique

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités