La SNCF passe commande à Alstom des premiers trains à hydrogène français

Coradia iLint 2018, Alstom, train à hydrogène,

Ce sont 12 premiers trains à hydrogène français qui ont été commandés par la SNCF pour le compte de quatre régions de France. Le président d'Alstom France Jean-Baptiste Eyméoud envisage "les premiers essais sur voie fin 2023, et a priori une mise en service commerciale en 2025".

Publié le 08-04-2021 par AFP

La SNCF a passé commande à Alstom, pour le compte des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Occitanie, des 12 premiers trains à hydrogène français, dont les premiers essais sont annoncés fin 2023.

Ces trains bimodes, capables de rouler sous caténaires en traction électrique et en mode hydrogène, auront une autonomie allant jusqu'à 600 km sur les lignes non-électrifiées, sans polluer, ont indiqué les parties prenantes jeudi dans un communiqué.

Lire aussi : Le train à hydrogène sera bien expérimenté sur la ligne Lyon-Clermont Ferrand


Le président d'Alstom France Jean-Baptiste Eyméoud envisage "les premiers essais sur voie fin 2023, et a priori une mise en service commerciale en 2025".

Lire aussi : Le train à hydrogène va être testé près de Toulouse



Trois trains pour chacune des quatre régions initiatrices

Le contrat s'élève pour Alstom à 190 millions d'euros pour 12 rames. Il prévoit la fourniture de trois trains à chacune des quatre régions pionnières, auxquels pourraient s'en ajouter deux en option pour le Grand Est.


Lire aussi : "En privatisant les TER, nous allons économiser entre 15 % et 30 % par rapport à la SNCF" Jean Rottner, président de la région Grand-Est


Alstom va concrètement installer une chaîne de traction à hydrogène sur un modèle éprouvé dans les TER français (appelé Coradia Polyvalent par le constructeur national et Regiolis par la SNCF): longs de 72 mètres, ces trains de quatre voitures offriront 218 places assises "et les m

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités