Insectes : les Hauts-de-France font mouche dans l'assiette

Elle propose les 3 espèces d'insectes  : des criquets dont il faut retirer les ailes et les pattes, des grillons domestiques et des larves de ténébrion Molitor, élevées dans les Hauts de France. En prime, elle propose également des sablés salés aux insectes.

Ce n'est pas un hasard si deux grands projets d'usine à insectes s'installent coup sur coup dans les Hauts-de-France : la région recèle, certes, quantités de co-produits agricoles mais les opportunités pour l'alimentation humaine se précisent.

Publié le 21-07-2021 par Gaëtane Deljurie, à Lille

D'un côté, Innovafeed, spécialiste de la mouche soldat noir, qui inaugure l'année dernière, sa première usine à Nesle, dans la Somme. Et de l'autre, Ynsect qui annonce la construction de la « plus grande ferme verticale du monde », à quelques kilomètres d'Amiens, pour accueillir dès l'année prochaine ses premiers scarabées Molitor (en complément de ses élevages de Dole dans le Jura et d'Ermelo aux Pays-Bas).

Pour l'instant, les deux acteurs de l'élevage industriel d'insectes adressent en priorité le marché de l'alimentation des animaux et poissons, voire des engrais, où les insectes sont autorisés depuis 2017. Mais l'objectif est bien à terme que les bêbêtes atterrissent directement dans nos assiettes...

Acteurs de plus petites tailles

D'autres plus petits acteurs régionaux se sont d'ailleurs déjà positionnés sur ce marché des insectes appliqués à l'alimentation humaine. Minus Farm a, par exemple, mis au point un élevage de ver de farine en containers, dans le cadre de micro-fermes urbaines. « Dès 2013, nous avons été interpellés par le rapport de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) qui encourageait la consommation d'insectes », explique Virginie Mixe, associée à Matthieu Colin. « Nous avons goûté, nous avons aimé et nous avons développé toute une gamme de produits  », explique Virginie Mixe, associée à Matthieu Colin. L'élan a été stoppé net en 2018 à cause de la législation : en attendant, Minus Farm accompagne des structures souhai

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités