"Il y a de très fortes chances que le rachat d'ARM par Nvidia soit recalé" (Eric Baissus, Kalray)

Eric Baissus PDG de Kalray

Dans une interview qu'il nous a accordée, le PDG de Kalray Eric Baissus estime que le rachat d'ARM par Nvidia n'aura que très peu d'impact sur Kalray. Il appelle les pouvoir publics à protéger les pépites technologiques tout en les laissant accéder aux marchés. "Il faut aider le développement des pépites pour qu'elles deviennent des acteurs incontournables et puissent garder leur avance", explique-t-il.

Publié le 20-10-2020 par Michel Cabirol

LA TRIBUNE - Qu'est-ce qui fait que Kalray est au cœur d'une révolution industrielle ?
ERIC BAISSUS, PDG de Kalray - L'industrie fait de plus en plus appel à des systèmes dits "intelligents", c'est ce qu'on appelle l'industrie 4.0. Certains de nos clients travaillent par exemple sur des systèmes de détections, qui permettent d'analyser en temps réel ce qui se passe sur les chaînes de production de façon à détecter automatiquement les problèmes et, par exemple, de trier les mauvaises pièces. Plus généralement, nous sommes à l'aube d'un nouveau marché qui est celui de l'intelligence embarquée. L'intelligence embarquée fera partie de quasiment toutes les applications qui nous entourent : les "smart cities" qui optimiseront l'utilisation des ressources de la ville, ou fluidifieront le trafic, la santé avec des appareils qui permettront de détecter plus tôt, plus vite et au meilleur coût nos problèmes de santé, l'automobile avec les voitures autonomes. Tous ces systèmes intelligents seront au cœur de nombreuses industries stratégiques dans les quinze à vingt ans qui viennent. Ces systèmes intelligents nécessitent des processeurs très puissants ayant la capacité de capter et d'analyser à la volée une très grande quantité d'information, proche de là où les données ont été générées et de réagir en temps réel en fonction de ces données.. Les enjeux commerciaux et stratégiques étant énormes, les acteurs se livrent aujourd'hui bataille pour devenir les leaders de demain.

C'est l'objet du

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités