La France "championne du monde" des dépenses de protection sociale (et ça marche !)

Espagne, pauvreté, précarité, minimas sociaux, Vieille femme mangeant une soupe en Espagne (seuil pauvreté)

Eh non, le système de protection sociale ne paraît pas aussi inefficace qu'Emmanuel Macron semblait le laisser croire le 13 juin. Selon les propres services statistiques de son ministère de la Solidarité et de la Santé, avec un taux de pauvreté monétaire estimé à 13,6% en 2016, la France a de meilleurs résultats que notamment la Suède, l'Allemagne et le Royaume-Uni où le taux de pauvreté avoisine 16%. Sans le système de redistribution sociale et fiscale, le taux de pauvreté de la France se situerait autour de 24%, selon la Drees.

Publié le 22-06-2018 par latribune.fr

"En 2016, les prestations de protection sociale s'élèvent à 714,5 milliards d'euros, soit 32,1 % du PIB. Elles augmentent de 1,8 %, soit quasiment au même rythme qu'en 2015 (+1,7 %)."

Voilà un rapport qui démarre fort. Pour présenter la situation des comptes de la protection, la Drees (l'institut qui collecte les statistiques pour le ministère de la Solidarité et de la Santé) ne fait effectivement pas dans la dentelle. Ce chiffre énorme donne même corps à l'exclamation du président Macron qui a fait tant couler d'encre : les aides sociales, ça coûte "un pognon de dingue!".

Lire aussi : Les aides sociales coûtent "un pognon de dingue" ? Ce qu'a vraiment dit Macron

Et pourtant, cette étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) publiée ce jeudi 21 juin, vient casser nombre d'idées reçues sur la question de la soi-disant inefficacité de la politique de protection sociale de la France.

La lutte contre la pauvreté et l'exclusion représente 3% des dépenses

Dans le détail, ce sont les prestations liées à la vieillesse et à la santé qui font de la France le numéro un européen en matière de dépenses de protection sociale.

En revanche, celles consacrées à la lutte contre la pauvreté (la "solidarité") pèsent beaucoup moins.

"La France est la championne d'Europe, et probablement du monde, dans les dépenses de protection sociale", une situation "qui s'explique essentiellement par les risques vieillesse" (retraites, minimum vieillesse, d

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités