L'extension du cercle de l'humanisme

La justice retablit la subvention au centre lgbti de nantes

LE "CONTRARIAN" OPTIMISTE. En dépit de la persistance des agressions et préjugés à l'égard de la communauté LGBT, cela au sein des sociétés du monde entier, d'importants progrès, qu'ils soient législatif ou sociétaux, ont été réalisés dans l'acception de ces différentes sexualité. Par Robert Jules, directeur-adjoint de la Rédaction.

Publié le 19-05-2019 par Robert Jules

Même si les agressions et les préjugés à l'égard de la communauté LGBT restent d'actualité, les progrès réalisés dans l'acceptation de ces « différences » ont connu une accélération inédite à l'échelle historique depuis les années 2010. Rappelons qu'à la fin des années 1770, Jeremy Bentham(1748-1832), politique réformateur et père fondateur de la philosophie utilitariste, publie le texte Défense de la liberté sexuelle (1), où il réfute tous les préjugés contre les homosexuels « à une époque d'intensification de la répression des actes homosexuels », comme le rappelle dans sa postface le sociologue Christian Laval. Car, à l'époque, cette « antipathie sociale » menait au pilori ceux « qui avaient accompli un acte inoffensif du point de vue utilitariste » (qui vise le plus grand bonheur pour le plus grand nombre). Bentham expliquait cette situation « par l'influence pernicieuse sur l'opinion des "fraudeurs intellectuels professionnels" qu'étaient pour lui les hommes de loi et les membres du clergé ».

L'audace de Jeremy Bentham, qui ne voit pas au nom de quoi des individus se trouvent relégués à la marginalité sociale ou à la dissimulation, resta longtemps une exception. Pour autant, ceux qui ont depuis milité et lutté pour cette reconnaissance sont bien ses petits-enfants. Le progrès dans la reconnaissance des droits des individus dans toute leur diversité est d'abord un progrès de la raison contre les préjugés et les positions d'autorité dont la justification repose sur des bas

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités