L'écomodernisme contre l'écologie radicale

Michael Shellenberger

CHRONIQUE DU "CONTRARIAN" OPTIMISTE. Dans "Apocalypse Zéro" (éd. L'Artilleur), Michael Shellenberger raconte son cheminement de militant écologiste, passé du radicalisme "vert" à celui d'une écologie pragmatique trouvant des solutions notamment dans les innovations technologiques développées par les entreprises. Ce qui le pousse à militer en faveur du nucléaire pour lutter contre le réchauffement climatique, rompant avec un dogme qui le fait passer pour un renégat auprès des écologistes politiques.

Publié le 29-11-2021 par Robert Jules

Il y a un paradoxe dans l'histoire du mouvement de l'écologie politique : pourquoi les solutions proposées n'arrivent-elles jamais à résoudre les problèmes concrets, campant dans une posture idéologique ? C'est la question à laquelle Michael Shellenberger répond dans "Apocalypse zéro" (éd. de L'Artilleur), un récit vivant, véritable mine d'informations toujours bien sourcées . Cet expert en énergie et environnement a reçu le prix « héros de l'environnement » de Time magazine et a été invité par le GIEC. Fondateur et président de l'association indépendante Environnemental Progress, il a eu un parcours qui le fait passer pour un renégat auprès des écologistes politiques.

Infatigable globe-trotter

Comme il le raconte, militant écologiste depuis ses premières années de lycée, il a collecté des fonds pour le Rainforest Action Network, fait campagne pour protéger les séquoias, promu les énergies renouvelables, lutté le réchauffement climatique et défendu les agriculteurs et les employés d'usine dans les pays pauvres. Pragmatique, il a constaté que plus il voyageait, plus il constatait l'écart croissant entre les discours écologistes martelés dans les pays développés et les résultats concrets dans les pays concernés.

Infatigable globe-trotter, il va sur le terrain, s'adresse directement aux acteurs sur lesquels pèsent les problèmes environnementaux mais aussi sociétaux. Se revendiquant de l'écomodernisme, son approche diffère de la logique des ONG dont il pointe que sous des posture

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités