Tunnel sous la Manche : the duty free is back !

Tunnel sous la Manche : the duty free is back !

Il avait disparu en 1999... Le comptoir proposant des produits détaxés à l'entrée du tunnel sous la manche pourrait faire son grand retour, à la faveur du Brexit.

Publié le 15-06-2021 par Valérie Macquet

Un facteur d'attractivité


Le port de Calais et tout comme le port de Dunkerque ont déjà le droit de proposer des produits détaxés aux voyageurs qui se rendent au Royaume Uni, pays qui n'appartient désormais plus à la zone euro... Alors pourquoi le tunnel sous la Manche ne pourrait-il pas faire de même ? C'est la question que posait avec insistance au gouvernement français, la société Getlink, qui assure l'exploitation et la gestion du site d'Eurotunnel. La réponse vient de tomber et elle est positive. Le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt et le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune, déclaraient ainsi à l'AFP le 11 juin dernier : "Cette décision prise dans le cadre d'un dialogue constructif avec les autorités européennes (...) permettra d'aligner les règles applicables au Tunnel sous la Manche avec celles prévues dans les aéroports et les ports maritimes pour les trajets à destination d'un pays tiers à l'Union européenne".

 

A l'entrée du tunnel; mais pas à l'intérieur


Si la mesure fait des heureux, elle fait aussi des malheureux. Les buralistes de l'agglomération de Calais sont en effet inquiets de cette concurrence qui s'annonce, notamment sur le secteur du tabac. Alors, pour ménager la chèvre et le choux, la Commission européenne a pris une décision en demi-teinte... Le comptoir dutyfree sera  accepté à l'entrée du tunnel, mais pas à l'intérieur : ( [la décision] ne s'étendra pas au transport ferroviaire, qui restera exclu du champ d'application du duty free, conformément aux règles européennes", précisent Olivier Dussopt et Clément Beaune. En clair, la SNCF qui souhaitait installer des boutiques de produits détaxés pour les passagers de l'Eurostar se rendant en Grande-Bretagne, n'a pu obtenir l'aval de la CEE.

Les dernières actualités