Veolia : le mandat d'Antoine Frérot sera reconduit

logo veolia

Les administrateurs de Veolia viennent de proposer le renouvellement du mandat d'Antoine Frérot à la tête du leader mondial de l'eau.

Publié le 27-02-2014 par Guilhem Baier

Veolia : tentative avortée de putsch

 

Hier soir, le conseil de validation des comptes annuels de Veolia Environnement a marqué la fin de la tentative de putsch contre le PDG du groupe, Antoine Frérot. Les administrateurs du numéro un mondial de l'eau ont en effet proposé le renouvellement du mandat d'Antoine Frérot, anticipant ainsi le vote prévu le 12 mars. Un rebondissement qui clôt désormais le débat sur l'éventuel remplacement d'Antoine Frérot à la direction de Veolia Environnement. Ce mardi 25 février, David Azéma, pressenti pour la succession, a également démenti publiquement toute volonté de candidater au poste. Des rumeurs sur l'arrivée du directeur général de l'Agence des participations de l'Etat (APE) à la tête de Veolia avaient en effet suscité une levée de boucliers de la part des fonds d'investissement anglo-saxons ainsi que des syndicats, prêts à attaquer en justice pour conflit d'intérêts.

 

 

Le renouvellement du mandat d'Antoine Frérot (Veolia)

 

En 2012, le conseil d'administration de Veolia Environnement avait déjà mis en échec la tentative de remplacement d'Antoine Frérot par Jean-Louis Borloo. Cette fois encore, la minorité putschiste, menée par le Groupement Industriel Marcel Dassault (GIMD), Jacques Aschenbroich, Daniel Bouton et Nathalie Rachou, n'a pas réussi à fédérer le conseil d'administration contre le management d'Antoine Frérot. Prochain acte le 12 mars, avec la question du renouvellement du mandat de Daniel Bouton. La démarche d'apaisement pourrait en effet se traduire par un mini-remaniement au sein du conseil d'administration, afin d'éviter les luttes intestines potentiellement nuisibles à la bonne santé financière du groupe.

Les dernières actualités