Taxe foncière : ces villes où elle augmente le plus en 2024

Impôts

Même si les maires ont fait preuve de modération fiscale dans le vote de leur budget ce printemps, certains édiles n’ont pas hésité à augmenter nettement le taux de taxe foncière de leur commune, comme le souligne une étude du cabinet FSL spécialisé dans les finances locales.

Publié le 28-05-2024 par Jean-Victor Semeraro

À l'automne dernier, la pilule a eu du mal à passer pour les 33 millions de propriétaires immobiliers. En recevant leur avis de taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB), ils n'ont pu que constater une hausse, a minima, de 7,1% de leur impôt local. Une bien mauvaise nouvelle, fruit d'une revalorisation annuelle des valeurs locatives cadastrales, calculée à partir de l'Indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) entre novembre N-2 et novembre N-1.

Et pour certains propriétaires, la facture a même été bien plus lourde... La conséquence directe du vote, en Conseil municipal, d'une augmentation du taux d'imposition appliqué à l'impôt foncier dans leur ville. Car pour rappel, la taxe foncière est déterminée en fonction d'une valeur locative cadastrale et d'un taux d'imposition voté par les municipalités. Et les habitants de la capitale ont gardé un souvenir amer de la hausse brutale de 52% actée par la municipalité parisienne l'année dernière.

Lire aussiPlus de 1.200 euros de taxe foncière en Île-de-France : l'addition salée payée par les propriétaires immobiliers en 2023

Qu'en sera-t-il en cette année 2024 ? Une étude publiée par le cabinet FSL, spécialisé dans les finances locales, vient mettre fin au suspens. Il s'avère que - bonne nouvelle - les édiles des grandes villes ont plutôt joué la carte de la modération fiscale lors du vote de leur budget primitif ce printemps. Dans les communes de plus de 100.000 habitants, « 81% des territoires (34 sur 42) ont maintenu

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités