Safran va ouvrir de nouvelles usines dans les pays "low cost"

Philippe Petitcolin, Safran

La création de deux sites pour la maintenance du moteur Leap, l'un en Asie, l'autre en Europe, sera annoncée en 2020. Safran entend par ailleurs créer une autre usine au Mexique pour y transférer des activités de fabrication de cabines d'avions aujourd'hui installées en Californie.

Publié le 03-12-2019 par Fabrice Gliszczynski

Après avoir fait le choix en début d'année d'ouvrir deux nouveaux sites de production en France, à côté de Bordeaux pour l'une, dans la région lyonnaise pour l'autre, le groupe Safran va également investir dans les pays à faibles coûts de main d'oeuvre.

"Nous allons annoncer en 2020 la création de deux usines spécialisées dans le MRO (maintenance, repair and operations) du moteur Leap. L'une sera en Asie, l'autre en Europe", a expliqué ce lundi soir le directeur général de Safran Philippe Petitcolin lors d'une rencontre avec la presse, en citant comme pays potentiels "l'Inde, le Vietnam, la Pologne et la Roumanie".

Ces deux usines, qui nécessiteront chacune un investissement d'une centaine de millions d'euros, seront mises en service en 2022 pour la première, en 2024-25 pour la seconde. Pour rappel, une usine pour la production de pièces de rechange du moteur Leap vient d'ouvrir en Inde, à Hyderabad.

Succès du moteur Leap

Construit par General Electric et Safran dans le cadre d'une entreprise commune, CFM International, le moteur Leap équipe une partie des A320 Neo, mais aussi les B737MAX aujourd'hui immobilisés depuis le mois de mars et l'avion chinois C919 en cours de certification. Lancé officiellement en 2008, avant d'être choisi par Airbus en 2010 pour la remotorisation de l'A320, ce moteur connaît un succès extraordinaire avec plus de 18.700 exemplaires commandés.

Une autre usine pourrait également voir le jour l'an prochain au Mexique cette fois dans l'activité des ca

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités