Macron sauvé par la gauche, mais pour combien de temps ?

bruno jeudy

Le RN a été sèchement recalé par les Français. Pour autant, la gauche ne dispose pas d'une majorité claire et devra s'entendre avec les macronistes. En attendant, Emmanuel Macron se prépare à une autre cohabitation que personne n'avait vu venir.

Publié le 08-07-2024 par Bruno Jeudy

Emmanuel Macron a eu chaud. Après sa dissolution-kamikaze, le chef de l'Etat s'est épargné contre toute attente une humiliante cohabitation avec le Rassemblement national de Marine Le Pen et Jordan Bardella. Le président du parti lepéniste ne sera pas Premier ministre. Et dimanche soir à l'heure où tombait les premières estimations donnant moins de 200 sièges de députés au RN, les dirigeants de l'extrême droite ont ramassé à la hâte les bouteilles de champagne.

A l'Elysée, le président de la République a poussé un ouf de soulagement et retrouvé le sourire après cette incroyable « remontada ». Il faut dire que personne, ni les politiques, ni les commentateurs et encore moins les sondeurs, n'avait imaginé un tel dénouement au terme de cette campagne éclair. En gros, Emmanuel Macron n'a pas gagné mais n'a pas totalement perdu. Il n'a pas la main mais il n'est pas effacé.

Le premier vainqueur de cette folle soirée c'est le... front républicain. Tout le monde le pensait inefficace, dépassé voire ringard, le voilà érigé en meilleur rempart pour barrer la route au RN. Dimanche dernier, l'extrême droite était sur le point de remporter plus de 300 sièges, ils se contentent une semaine plus tard de...143 députés. Ce qui au passage fait quand même 54 élus supplémentaires au Palais-Bourbon et probablement le premier groupe politique dans la nouvelle Assemblée nationale. Inversement, le front républicain a permis au Nouveau front populaire de créer la surprise avec 182 députés et 163 pour

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités