Retraites : un sujet explosif au coeur des législatives anticipées

Seniors

La retraite est un des sujets phares de cette campagne. Entre la promesse d'un retour à un départ à 60 ans, l'abrogation de la réforme Macron, ou encore la nécessité de passer par plus de capitalisation, les propositions vont bon train. Revue de détails.

Publié le 25-06-2024 par Fanny Guinochet

Sujet qui intéresse tous les Français, à quelques jours du premier tour des législatives anticipées, la retraite est l'objet de toutes les attentions. Chaque camp y va de sa promesse. Avec plus ou moins de crédibilité.

Au Rassemblement national, priorité aux carrières longues

Alors qu'il présentait les grands axes de son programme, Jordan Bardella, du Rassemblement national a précisé ses intentions en matière de retraite. Ainsi, le président du mouvement de Marine Le Pen a redit ce qu'il avait déjà énoncé la semaine dernière alors qu'il était auditionné par les organisations patronales.

Sa priorité est aux carrières longues dès l'automne : « les Français qui ont commencé à travailler avant 20 ans et qui justifient de 40 annuités, pourront partir à la retraite dès 60 ans », a-t-il assuré, à l'occasion d'une conférence de presse ce lundi matin 24 juin. Soit près de 130 000 personnes, selon la Cnav.

Et si la coalition menée par le RN parvient au pouvoir le 7 juillet prochain, la réforme des retraites adoptée en 2023 par Emmanuel Macron sera abrogée d'ici à cet automne, promet encore le leader d'extrême droite.

...et la réforme Macron dans le viseur, si les finances le permettent

Au motif, selon lui, que cette réforme présente « des coûts cachés, deux tiers des actifs de plus de 60 ans étant sans emploi. Le report de l'âge légal comme prévu par le président de la République entraîne de fait une augmentation de la dépense sociale, elle sera donc en principe abrogée ». Un diagnosti

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités