Référendum en Nouvelle-Calédonie: le "non" à l'indépendance l'emporte largement

Nouvelle-Calédonie

Avec 96,49%, le non à l'indépendance l'emporte de manière écrasante dimanche lors du troisième référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie, marqué par une abstention record après l'appel des indépendantistes à bouder le scrutin.

Publié le 13-12-2021 par latribune.fr

Article mis à jour à 14h15

Le camp du non à l'indépendance a remporté une victoire écrasante dimanche lors du référendum d'autodétermination en Nouvelle-Calédonie avec 96,49% des voix, contre seulement 3,51% pour les partisans du oui, selon les résultats définitifs communiqués par le Haut-Commissariat.

Les indépendantistes ayant décidé ne pas se rendre aux urnes, le taux de participation s'est effondré à 43,90%. Les loyalistes, qui craignaient une démobilisation de leurs partisans, faute d'enjeux, ont réussi à réunir 75.762 voix, contre 81.501 voix lors du référendum de 2020.

 Ayant pris connaissance des résultats, Emmanuel Macron a déclaré dimanche que la Nouvelle-Calédonie resterait française à l'issue d'un troisième référendum d'autodétermination, où le "non" à l'indépendance l'a largement remporté mais avec une abstention élevée, et qu'une période de transition allait s'ouvrir pour définir un nouveau statut pour ce territoire du Pacifique.

"Profondément divisés"

"Je prends donc acte solennellement du résultat de ces trois scrutins, qui confirment la volonté exprimée par la majorité des Calédoniens de rester dans la république et dans la nation françaises", a dit le chef de l'Etat dans une allocution télévisée, tout en reconnaissant que les habitants de Nouvelle-Calédonie restaient "profondément divisés" sur la question de l'indépendance

Les indépendantistes avaient annoncé qu'ils ne se rendraient pas aux urnes, invoquant l'impossibilité d'organiser "une campagne équitable

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités