Nucléaire : malgré les problèmes à répétition, EDF pousse les feux dans l'atome

Plainte contre edf sur des "negligences environnementales" a flamanville

Le ciel va-t-il enfin se dégager pour EDF ? Alors que les mauvaises nouvelles s'accumulent depuis des mois dans le nucléaire, l'électricien national entend bien déjouer le mauvais sort dans les mois à venir et mener à bien une batterie de nouveaux projets dans l'atome, en tirant partie de ses erreurs passées. Il estime que l'EPR de Flamanville est en situation de « pré-exploitation » et se met en ordre de bataille pour lancer la construction de six nouveaux EPR. EDF espère aussi décrocher des contrats clés en Inde, en Pologne et en République Tchèque et veut surfer sur le marché des petits réacteurs nucléaires modulaires. Etat des lieux.

Publié le 14-06-2022 par Juliette Raynal

EDF, détenu à 84% par l'Etat français, traverse une année noire. En difficulté sur tous ses chantiers de construction de nouveaux réacteurs nucléaires, que ce soit à Flamanville en Normandie ou à Hinkley Point en Angleterre, sans oublier l'arrêt inquiétant d'un des deux EPR chinois de Taishan, les seuls à avoir été été mis en service, EDF est confronté à des sérieux problèmes de corrosion sur certains réacteurs "classiques" en France. Un phénomène qui l'a conduit à mettre à l'arrêt 12 réacteurs alors qu'une partie de son parc est déjà à l'arrêt en raison du report de programmes de maintenance provoqué par la crise sanitaire. Résultat : 27 réacteurs sont aujourd'hui à l'arrêt, quasiment la moitié du parc nucléaire français. Outre ces embûches industrielles, l'Etat l'a contraint à augmenter le volume d'électricité nucléaire qu'elle doit céder aux fournisseurs alternatifs, ses concurrents, dans le cadre du mécanisme de l'Arenh. Résultat, EDF anticipe, au total, 28,5 milliards d'euros de moins sur son Ebidta pour l'année 2022.


Malgré cette situation critique, le groupe s'attend à une météo plus clémente et se montre optimiste pour les chantiers nucléaires à venir. A l'occasion d'un point presse, Xavier Ursat, directeur exécutif en charge de l'ingénierie et des projets nouveau nucléaire, a esquissé les éclaircies à venir. La première d'entre elles concerne le chantier de l'EPR Flamanville. Lancé en 2007, celui-ci devait entrer en service cinq après, mais la centrale n'a toujours

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités