Montpellier doit-elle renouer avec la construction (très) verticale ?

Montpellier : chantier de l'immeuble Higher Roch en janvier 2021

EPISODE 1/4. Entre la chute des permis de construire et l'impératif climatique, toutes les grandes villes s'interrogent sur la complexe équation démographie versus urbanisme. La ville doit-elle s'élever en hauteur pour loger tout le monde ? Recycler des friches, comme l'intime le plan de relance national, permet-il de répondre à cet enjeu ? Avec 6.000 habitants supplémentaires chaque année, la métropole de Montpellier s'interroge. Premier volet de notre série « La densification, remède à la crise du logement neuf dans les métropoles ? ».

Publié le 01-03-2021 par Cécile Chaigneau

A Montpellier, l'histoire raconte que par édit royal, Louis XIV, dont la statue orne la Promenade du Peyrou, à 52 mètres au-dessus du niveau de la mer, avait interdit de construire des bâtiments au-dessus de cette cote. Quelques dérogations ont égratigné l'édit...

Aujourd'hui, la métropole accueille chaque année quelque 6.000 habitants supplémentaires. Son président Michaël Delafosse (PS) s'est clairement positionné à la fois pour l'arrêt de l'étalement de la ville et « contre une densification chaotique des quartiers » au profit des zones d'aménagement concerté (ZAC), rendant l'équation "démographie versus urbanisme" complexe sur un territoire en forte tension foncière. Faut-il, dès lors, renouer avec la verticalité ?

« Densifier ne veut pas dire bétonner »

La ville compte déjà bien sûr quelques hautes édifications notables et notoires. Parmi elles la Tour du Triangle (construite en 1970, plus haut immeuble de la ville culminant à 72 mètres) en plein coeur de ville historique, ou encore le tout récent et célèbre Arbre Blanc (17 étages et 50 mètres de haut, livré en 2018) dont l'audacieuse architecture lui vaut un large assentiment.

« Quand les projets sont bien placés, ils sont bien acceptés, et la qualité architecturale y fait beaucoup, affirme Coralie Mantion, vice-présidente (EELV) de la Métropole, déléguée à l'aménagement durable du territoire, à l'urbanisme et à la maîtrise foncière. Mais l'urbanisme n'est pas une recette, on fait en fonction du contexte. On ne veut plu

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités