Hausse des ventes pour Carrefour en 2017

Hausse des ventes pour Carrefour en 2017

Carrefour a annoncé hier que ses ventes avaient progressé de 3 % lors de l'année 2017, malgré un léger repli sur son marché historique, la France.

Publié le 17-01-2018 par Aglaë Derouen

Une hausse qui masque la réalité

 

Dans un communiqué de presse publié hier soir après clôture de la Bourse de Paris, le géant français de la grande distribution a annoncé les chiffres de ses ventes pour l'année 2017. Le chiffre d'affaires de Carrefour ressort à 88,25 milliards d'euros, ce qui représente une hausse de 3 %. Ces résultats sont supérieurs aux attentes des analystes réunies dans un consensus élaboré par Factset, qui prévoyaient un chiffre d'affaires d'environ 79 milliards d'euros pour l'année 2017. Du côté d'Alexandre Bompard, le nouveau patron de Carrefour, et de ses équipes, on pourrait donc pavoiser. Mais il n'en est rien.

En effet, ces chiffres globalement positifs masquent une réalité plus contrastée, et surtout des sujets majeurs d'inquiétude, car le marché historique du groupe, la France, a signé une année en repli. Par ailleurs, si l'on ne regarde que les chiffres du dernier trimestre de l'année 2017, le chiffre d'affaires du groupe n'atteint que 23,238 milliards d'euros, en baisse de 0,2 %, malgré, cette fois-ci, une légère progression de 1,5 % sur le marché français.


Des disparités régionales fortes

 

Si la France s'est redressée en fin d'année, c'est avant tout parce que Carrefour a su jouer à fond la carte du Black Friday, et que la période des fêtes a comme toujours été propice aux achats. Toutefois, le recul global enregistré sur l'année semble indiquer combien le modèle historique de Carrefour, celui de l'hypermarché, attire de moins en moins les consommateurs.

En Europe, le chiffre d'affaires croît de 5 %, soutenu par un redressement de la consommation dans les pays du Nord. En Asie, les ventes dévissent de 4,7 %, tandis qu'en Amérique latine, elles progressent significativement de 10,9 % en données brutes. 

Une autre ombre vient noircir le tableau des chiffres non audités que Carrefour a publié : le résultat opérationnel courant plonge de 15 %. Si le groupe s'attendait, de ce côté-là, à une baisse de 12,5 %, celle qu'il enregistre est bien supérieure. Le groupe en attribue la responsabilité à « une forte pression commerciale, en particulier en France, une hausse des coûts de distribution dans les principaux marchés du groupe », mais aussi à « des amortissements en augmentation suite à la politique passée de fort investissement, et une situation plus difficile en Argentine ». Enfin, cette chute spectaculaire du résultat opérationnel courant montre également que subsistent des « foyers de pertes qui continuent à peser sur la rentabilité, notamment le réseau ex-Dia pour environ - 150 millions d'euros ».

Les dernières actualités