Wall Street et la tech dévissent, Trump accuse la Fed devenue "folle"

Wall street attendue en baisse

Les Bourses américaines ont chuté lourdement mercredi 10 octobre, sous le poids des valeurs technologiques, comme Apple, entraînant dans leur sillage les places asiatiques et européennes ce jeudi. "La Fed est devenue dingue" a analysé Donald Trump qui critique les hausses de taux d'intérêt.

Publié le 12-10-2018 par Delphine Cuny

[Article publié le jeudi 11 octobre à 14h37, mis à jour à 19h]

Quand le Dow Jones bat des records, c'est grâce à Trump. Quand il chute, c'est la faute de la Fed. Voilà en résumé la vision du président américain. Les grands indices boursiers américains ont lourdement chuté mercredi 10 octobre, le Dow Jones de 3,15%, le S&P 500 de 3,29%, le Nasdaq de plus de 4%, sous le poids des valeurs technologiques en particulier : Apple, la plus grande capitalisation au monde avec ses 1.050 milliards de dollars, a dévissé de 4,6%. Les valeurs du luxe et du prêt-à-porter ont aussi dégringolé à l'image de Tiffany (-10,22%), Estée Lauder (7,43%) ou Ralph Lauren (8,44%). Jeudi, les indices sont à nouveau dans le rouge, le Dow Jones perdant 0,4%, le S&P 0,3% et le Nasdaq étant stable, oscillant légèrement dans le vert.

Interrogé sur Fox News sur l'impact de la guerre commerciale avec la Chine comme pouvant être la cause de ce fort courant vendeur sur les marchés, Donald Trump, qui s'auto-congratule régulièrement des bonnes performances des marchés, a balayé l'argument et dénoncé un autre coupable.

"Ce n'est pas ça le problème. Le problème à mon avis, c'est la Fed", la Réserve fédérale, la banque centrale américaine. "La Fed est déchaînée, elle devient loco" [folle en espagnol].

Il avait déjà déclaré dans la journée, peu avant un meeting en Pennsylvanie, "la Fed commet une erreur, elle devient folle, elle est trop stricte." Il a critiqué à plusieurs reprises les hausses de taux d'intérêt - la t

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités