Vol habité vers l'ISS: grâce à SpaceX, America is back

NASA SpaceX Crew Dragon Elon Musk ISS Station spatiale internationale

Le lanceur Falcon 9 de SpaceX a décollé samedi à 19h22 GMT de son pas de tir situé à Cap Canaveral. Ce lancement opéré par une entreprise privée, dirigée par l'homme d'affaires Elon Musk, constitue le premier vol habité des États-Unis depuis 2011.

Publié le 31-05-2020 par Michel Cabirol

Neuf ans déjà que la dernière navette américaine Atlantis a ravitaillé en juillet 2011 l'ISS, la Station spatiale internationale (ISS). Neuf ans donc que les États-Unis n'avaient plus opéré un vol habité. Neuf ans surtout que les astronautes américains montent à bord du lanceur russe Soyuz pour rejoindre l'ISS. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, les deux astronautes (Robert Behnken et Douglas Hurley) ne sont pas montés à bord d'une capsule spatiale fabriquée par Boeing ou Lockheed Martin, les deux constructeurs américains historiques dans le domaine spatial. Pour la mission Demo-2 de la NASA, les deux astronautes, arrivés au Kennedy Space Center en voiture électrique Tesla - cela allait de soi -, se sont installés dans la capsule Crew Dragon développée par une société, qui n'a pas encore 20 ans, SpaceX, qui a été créée le 6 mai 2002 par Elon Musk. Après un report mercredi en raison du mauvais temsp, Crew Dragon a finalement été mis sur orbite par le lanceur Falcon 9, opéré également par la jeune société.

Jour de gloire pour Elon Musk

Le 30 mai est un nouveau jour de gloire pour Elon Musk, ce milliardaire d'origine sud-africaine tant décrié pour ses folies mais qui fait encore rêver l'Amérique par son audace et ses innovations spatiales. Un destin hors norme quoi qu'il arrive. Avec ce lancement, il a réussi à nouveau à donner un peu plus de fierté aux Américains dans le spatial sur l'un des pas de tir les plus célèbres au monde, le 39A (LC-39A) au Kennedy Space Ce

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités