Vinci prévoit une hausse de ses résultats en 2016

Vinci prévoit une hausse de ses résultats en 2016

Après des résultats 2015 en demi-teinte, Vinci escompte une meilleure année 2016, notamment grâce à la hausse des tarifs des péages des autoroutes.

Publié le 05-02-2016 par Bertrand Dampierre

En baisse, mais en hausse

 

Vinci a publié hier soir après clôture de la Bourse de Paris les résultats de son exercice 2015. Comme attendu, ils ne sont pas excellents, essentiellement à cause d'une base de comparaison très défavorable cette année, et surtout de la cession de la majorité de son activité d'exploitations de parcs de stationnement. Son bénéfice net a notamment chuté de 17,7%, à 2,05 milliards d'euros.

Toutefois, hors éléments exceptionnels, le résultat net atteint 2,11 milliards d'euros, en augmentation de 10,7%. Le chiffre d'affaires annuel est en revanche en baisse de 0,5% en données brutes, mais en hausse de 0,2% si l'on fait abstraction de Vinci Park. Le groupe de BTP a par ailleurs annoncé une baisse sensible de son dividende, qui sera ramené à 1,84 euro par action, au lieu de 2,22 euros en 2014.

 

 

 

Optimisme pour 2016

 

Pour 2016, Vinci affiche néanmoins la confiance. Si le contexte difficile lui laisse entrevoir la possibilité d'une nouvelle érosion légère de son chiffre d'affaires, le groupe de construction et de concessions s'attend à une amélioration sensible de son résultat opérationnel ainsi que de son résultat net. Le communiqué du groupe précise en effet que « dans un marché (de la construction/énergie) en voie de stabilisation en France et toujours incertain dans certaines zones à l'international, la priorité des entreprises de Vinci demeure l'amélioration des marges avant la recherche des volumes ».

La hausse des tarifs de péage lui permet aussi d'envisager un avenir radieux pour sa filiale Vinci Autoroutes. En effet, la concession autoroutière continue d'être le meilleur centre de profit du groupe. Avec une hausse des péages, cette tendance ne pourra que se renforcer, malgré un possible, mais léger tassement du trafic routier.

 

Les dernières actualités