Veolia Environnement confirme ses objectifs

Veolia Environnement confirme ses objectifs

Alors que son concurrent Suez vient de revoir ses prévisions à la baisse, Veolia Environnement confirme les siennes pour les résultats de l'exercice 2017.

Publié le 24-01-2018 par Guilhem Baier

Prévisions confirmées

 

Dans un communiqué de presse publié hier soir après clôture de la Bourse de Paris, le leader mondial des services à l'environnement a confirmé ses prévisions pour l'exercice 2017, sur la base de ses premiers résultats partiellement audités. Cette annonce précipitée est directement consécutive au profit warning diffusé par Suez Environnement, le grand rival de Veolia, qui, lui, a annoncé revoir ses prévisions à la baisse suite à un certain nombre de difficultés rencontrées, commerciales en Inde et au Maroc et organisationnelles en Espagne, où Suez doit transférer son siège de Barcelone à Madrid, compte tenu de la situation politique catalane.

C'est pourquoi le groupe de référence en matière de gestion optimisée des ressources a pris soin de préciser dans son communiqué de presse que « les difficultés opérationnelles annoncées par Suez ne concernent en rien les activités du groupe Veolia. Les guidances communiquées au marché par Veolia sont pleinement confirmées ». Veolia Environnement craignait en effet que les résultats de Suez n'entraînent une forme de contagion à la baisse du cours des actions des compagnies du secteur, et a voulu ainsi s'en préserver.


La croissance tranquille

 

En novembre dernier, date de ses dernières prévisions, Veolia Environnement tablait sur « un redémarrage de la croissance de son chiffre d'affaires, sur une stabilité ou une croissance modérée de son Ebitda, et sur un montant de plus de 250 millions d'euros de réductions de coûts ». Ces grandes tendances sont donc confirmées par le groupe de services aux collectivités et aux entreprises.

Par ailleurs, Veolia a également annoncé le renouvellement de plusieurs contrats d'adduction d'eau ou d'assainissement, auprès de communautés de communes ou de syndicats mixtes, comme à Saint-Pierre de la Réunion, à Frontignan et Balaruc-les-Bains (Hérault), ou dans l'intercommunalité regroupant les villes d'Hagondange, Talange, Bronvaux, Pierrevillers et Marange-Silvange, en Moselle.

Ces renouvellements témoignent du dynamisme commercial autant que de la satisfaction des clients du leader mondial de l'eau, de l'assainissement et des déchets.

Les dernières actualités