Turquie: Erdogan fait maintenant arrêter ses entrepreneurs

Une centaine de colonels promus en turquie

Trois industriels de premier plan ont été placés en garde à vue vendredi dans le cadre des enquêtes tentaculaires menées après le coup d'Etat raté imputé aux réseaux du prédicateur Fethullah Gülen et qui touchent désormais le monde des affaires.

Publié le 29-07-2016 par latribune.fr

Deux semaines après la tentative de coup d'Etat avorté en Turquie, la purge se poursuit. Après l'Armée, la police, les universités, les entreprises d'Etat (Turkish Airlines), le ménage s'effectue désormais dans le milieu des affaires.

>>LIRE AUSSI : Turquie : quelle est (vraiment) l'influence de Gülen dans le milieu des affaires ?

Mustafa Boydak, président du conglomérat familial Boydak Holding company, a été arrêté par les forces de sécurité dans la ville de Kayseri, dans le centre de la Turquie, en même temps que deux dirigeants de son groupe (Sukru Boydak et Halit Boydak), a annoncé l'agence de presse officielle Anadolu. La police était à la recherche de l'ancien président du groupe, Haci Boydak, de même que de Ilyas et Bekir Boydak, pour lesquels des mandats d'arrêt ont également été délivrés.

Le conglomérat Boydak Holding a des intérêts dans l'énergie, la finance, et les meubles où il détient les marques très connues en Turquie d'Istikbal et Bellona. Mustafa Boydak est également le président de la Chambre de commerce de Kayseri, une ville au développement rapide faisant partie des "Tigres d'Anatolie", ces municipalités ayant prospéré depuis le début du règne de M. Erdogan en 2003.

Ces gardes à vue s'intègrent dans le cadre d'une enquête sur les activités économiques du prédicateur Gülen en Turquie. Ankara a accusé l'ex-imam exilé aux Etats-Unis d'être derrière la tentative de coup d'Etat qui a fait vaciller le 15 juillet le pouvoir du président Recep Tayyip Erdogan.

 (Av

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités