« Tout mètre carré solarisable est solarisé » : le maire de Bordeaux se fait apôtre du solaire

Pierre Hurmic

ENTRETIEN. La transition énergétique passe par la massification de l'énergie solaire. C'est le nouveau mantra de l'action municipale à Bordeaux. « On fonce, il faut le faire », mobilise le maire Pierre Hurmic. En couvrant les bâtiments publics, les sols pollués, les pistes cyclables et même des tronçons routiers, l'élu écologiste dit vouloir impulser l'essor d'une filière locale, alors que la production de panneaux est écrasée par les fabricants chinois.

Publié le 24-06-2024 par Propos recueillis par Pierre Cheminade et Maxime Giraudeau

LA TRIBUNE - « Solariser Bordeaux » est-ce votre grand projet de mandature ?

Pierre HURMIC - C'est un des grands projets de la mandature, comme tout ce qui peut contribuer aux réponses à l'urgence climatique. Je pense à la reconquête végétale de la ville, au quartier bas carbone qu'on est en train de monter à la Jallère, à la présidence du Forum mondial de l'économie sociale et solidaire. Mais oui le solaire est un marqueur qui correspond à notre vision de l'écologie positive et non punitive. Et surtout une écologie dans laquelle on embarque tous les acteurs. C'est vraiment le but de l'alliance solaire présentée le 11 juin où nous nous sommes tous alliés pour promouvoir l'énergie solaire sur le territoire de la ville de Bordeaux. Quand je dis tous, je parle de propriétaires fonciers, d'entreprises, de collectivités.

Lire aussiDécouvrez les premiers intervenants du Bordeaux Solar Summit le 25 juin

Les participant à cette initiative sont très publics ou parapublics. Ambitionnez-vous d'y associer davantage d'acteurs privés ?

Oui, cette démarche on ne la réussira pas si on ne joue pas tous dans le même sens ! Il faut jouer collectivement avec humilité et détermination. C'est une action qui correspond à mon état d'esprit. Je considère que nous réussirons notre mandat seulement si nous embarquons avec nous toute la population. Je ne veux pas que les projets soient seulement acceptés mais qu'ils soient portés par tout le territoire.

Au-delà de la dimension incantatoire de cette dém

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités