Tourisme en Hauts-de-France: petite économie deviendra-t-elle grande ?

Mission Attractivite' Hauts-de-France CRTC

SÉRIE D'ÉTÉ. TOURISME, CULTURE ET PATRIMOINE DANS LES HAUTS-DE-FRANCE (2/3). Si évidemment les Hauts-de-France ne sont pas la première destination touristique à laquelle on pense, il n'empêche que l'économie touristique s'y développe progressivement. En partant pourtant de loin.

Publié le 05-08-2021 par Gaëtane Deljurie, à Lille

Ce n'est pas une surprise. L'année 2020 a stoppé net la progression du tourisme dans les Hauts-de-France. Même si la plupart des hôtels avaient rouverts pour l'été, la fréquentation est restée largement en dessous de l'année précédente. « L'été n'aura pas sauvé la saison touristique 2020 dans les Hauts-de-France », constate l'Insee.

Dommage car l'année 2019 avait été la meilleure jamais enregistrée, avec 14,9 millions de nuitées (dans les campings, hôtels et hébergements collectifs), selon une étude du Comité régional du tourisme et des congrès. Force est de constater que tous les efforts pour marketer l'offre régionale ont semblé porter leurs fruits.

Il y a deux ans, la région avait ainsi enregistré 6,22 milliards de consommation touristique (soit 4 % du PIB régional), 14 millions de nuitées. Ce qui la plaçait alors au 9e rang des 13 régions métropolitaines (hors période Covid-19). Toujours loin devant la région Ile-de-France (22 milliards d'euros, 70 millions de nuitées hôtelières)... mais pas tout à fait dernière non plus !

Impact limité sur l'emploi

Avec un petit bémol : l'activité touristique semble contribuer de manière limitée à l'emploi. En 2017, selon l'Insee, le secteur pesait 52.700 postes salariés et non salariés, pour un maigre 2,6% des emplois régionaux (soit le taux le plus faible de France, juste derrière le Centre-Val-de-Loire, contre 4,1% de moyenne nationale). Peut mieux faire donc !

Mais la région part de loin. En 2010, une étude de la CCI Nord de France s

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités