Teledyne annonce que l'Etat français s'oppose à son souhait de racheter Photonis

Photonis Ardian Thales Safran

Dans un document transmis le 31 mars à la SEC américaine, Teledyne a révélé qu'il avait été "verbalement" informé "d'un avis négatif" du ministre français de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire pour le rachat de Photonis. Teledyne avait proposé à Ardian 550 millions de dollars pour s'offrir cette pépite française.

Publié le 05-04-2020 par Michel Cabirol

La reprise de Photonis par le groupe américain Teledyne Technologies est tout proche de tomber à l'eau. Dans un document transmis le 31 mars à la SEC (Securities and Exchange Commission), Teledyne a révélé qu'il avait été "verbalement" informé le même jour "d'un avis négatif" du ministre français de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire. Le groupe américain n'a pas donc pas obtenu une autorisation d'investissement en France. "Teledyne attend actuellement une réponse écrite" du ministre de l'Economie, a-t-il précisé. Dans cette note, Teledyne Technologies a également confirmé qu'il a été en "négociations avancées (avec le fonds français Ardian, ndlr) pour acquérir Photonis International SAS et ses filiales pour environ 550 millions de dollars". A la France de confirmer par écrit son refus.

Alignés sur cette décision, les ministères de l'Economie et des Armées se sont accordés à dire début mars qu'il fallait que Photonis "reste souveraine", selon une source proche du dossier. Florence Parly a beaucoup poussé pour mettre ce coup de frein à cet investissement étranger. Et dans ce cadre-là, l'Etat "ne peut envisager une option de vente à une société américaine, explique une source à l'Hôtel de Brienne. On estime que c'est trop souverain pour être cédé à un groupe américain". C'est clair et net et "il n'y a pas eu de débat", fait-on valoir à l'Hôtel de Brienne. Le groupe américain d'ingénierie et d'électronique Teledyne était en négociations exclusives depuis début février, com

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités