Telecom Italia : pourquoi les investisseurs s'inquiètent

Telecom italia pret a discuter d'une alliance avec open fiber

L'opérateur historique italien a atteint, ce mercredi 23 janvier, son plus bas historique à la Bourse de Milan. Entre ses mauvais résultats, une concurrence accrue dans le mobile et des disputes interminables entre ses principaux actionnaires, le groupe est aujourd'hui en pleine tempête.

Publié le 24-01-2019 par Pierre Manière

La situation est préoccupante. Telecom Italia vit aujourd'hui une période extrêmement difficile, reflétée par un cours de Bourse en chute libre. Ces cinq derniers jours, le titre a dégringolé de 13%, à 0,45 euros, atteignant même, ce mercredi matin, un plus bas historique à 0,43 euros. Sur un an, le titre a perdu pas moins de 40%. Si les investisseurs font grise mine, c'est parce que l'opérateur historique italien est confronté à un chapelet de difficultés.

En premier lieu, Telecom Italia, lourdement endetté à hauteur de 25 milliards d'euros, est commercialement à la peine. Ses derniers résultats publiés début novembre, ceux du troisième trimestre 2018, en témoignent : l'opérateur a fait état d'une perte colossale de 1,4 milliard d'euros, contre un bénéfice 437 millions d'euros l'année précédente à la même période. La semaine dernière, le groupe a, en plus, lancé un avertissement sur ses résultats 2018. L'opérateur a indiqué s'attendre, pour l'année dernière, à un excédent brut d'exploitation (Ebitda) organique d'environ 8,1%. Ce qui représenterait, selon une source proche du dossier citée par l'agence Reuters, une baisse de 5% par rapport à 2017.


Lire aussi : Telecom Italia dégringole après un avertissement sur ses résultats


Telecom Italia a justifié ses difficultés par une concurrence accrue en Italie. Il est vrai que dans l'Internet fixe, l'ex-monopole d'État subit la concurrence d'Open Fiber, le réseau de fibre optique en déploiement de l'électricien Enel. Mais surtout,

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités