Syrie : "les Américains ont renoncé à assurer la sécurité collective" (Jean-Yves Le Drian)

Accord usa-turquie sur un cessez-le-feu temporaire dans le nord-est syrien

Jean-Yves Le Drian s'est montré très sévère sur l'attitude des Etats-Unis face à l'offensive turque au Nord-Est syrien. Dur mais juste...

Publié le 22-10-2019 par Michel Cabirol

Le moins qu'on puisse dire c'est que Jean-Yves Le Drian a tenu la semaine dernière lors de son audition au Sénat des propos peu diplomatiques vis-à-vis des Etats-Unis sur son attitude face à l'offensive turque au Kurdistan. "J'ai vécu, dans des fonctions différentes, deux renoncements américains, le 31 août 2013 (renoncement à un bombardement du régime syrien après une attaque chimique massive dans la banlieue de Damas, ndlr) et le 13 octobre 2019. A deux reprises, les Américains ont renoncé à assurer la sécurité collective. Cela pose la question du lien transatlantique", a jugé le ministre des Affaires étrangères. Cette offensive turque met la sécurité de la France et de l'Europe en jeu, a-t-il rappelé.

"Concernant le manque d'anticipation par les Européens et la France de cette évolution, il faut avoir conscience que nous avions reçu des assurances des Etats-Unis. Il y a eu un revirement soudain qu'il était difficile d'anticiper", a souligné Jean-Yves le Drian, qui était interrogé sur le manque d'anticipation de l'Europe .

Que s'est-il exactement passé ? Selon Jean-Yves Le Drian, le président Erdogan a averti au cours d'un entretien téléphonique le 6 octobre, le président Trump de ce qu'il comptait faire, à savoir engager une offensive dans le Nord-Est syrien. Le président turque lui a demandé son soutien. "Le président américain a indiqué qu'il n'approuvait pas cette offensive, mais qu'il ne s'opposerait pas à ses plans et, le lendemain, il a ordonné à une cinquantaine de

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités