Suez: Engie accepte l'offre de Veolia, mais lui demande un délai jusqu'à lundi

veolia suez

Ce délai se justifie par la nécessité de tenir compte "de l'importance des enjeux pour l'ensemble des parties prenantes", et notamment d'exiger de Veolia qu'elle formalise son engagement de ne pas lancer d'OPA hostile dans les six mois. Veolia accepte.

Publié le 01-10-2020 par Giulietta Gamberini

Toute la place financière parisienne attendait la nouvelle. Mercredi 30 septembre, à l'issue d'une réunion de son conseil d'administration, Engie a enfin répondu à l'offre de Veolia, qui expirait à minuit. Le groupe énergétique déclare finalement accueillir favorablement la proposition du leader des services à l'environnement, qui veut lui acheter la quasi-totalité (29,9% sur 32%) de sa participation dans sa Suez.

Le conseil d'administration d'Engie a considéré que cette "offre répond à ses attentes en termes de prix et de garanties sociales", lit-on dans le communiqué d'Engie.

Un prix et des garanties sociales convaincantes

Engie a notamment apprécie les améliorations apportées le matin même par Veolia, dont le PDG, Antoine Frérot, avait annoncé relever le prix de son offre, des 15,5 euros par action initialement proposés à 18 euros par action, pour un total de 3,4 milliards d'euros.

"Cette offre apporte des clarifications et des améliorations importantes par rapport à l'offre précédente. Le Conseil a accueilli favorablement les engagements supplémentaires pris par Veolia, concernant son projet industriel et plus particulièrement les garanties apportées sur le plan social, et le prix proposé qui s'inscrivent dans le cadre du mandat qu'il avait donné le 17 septembre dernier à son Président et à la Directrice Générale par intérim".

"En conséquence, le Conseil a considéré que cette nouvelle offre répond à ses attentes en termes de prix et de garanties sociales", écrit Engie.

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités