StopCovid : quatre questions pour tout comprendre

StopCovid

Extrêmement polémique, l'application de traçage de contact StopCovid est soumise ce mercredi 27 mai au vote des députés et sénateurs et pourrait être disponible dès ce week-end. Comment fonctionne-t-elle concrètement ? Quels sont ses objectifs ? Sera-t-elle obligatoire ? Fonctionnera-t-elle sur tous les smartphones ? La Tribune fait le point.

Publié le 27-05-2020 par Sylvain Rolland

C'est l'heure de vérité pour StopCovid. L'application de traçage numérique des contacts développée par le gouvernement fait l'objet d'un vote au Parlement ce mercredi 27 mai. Si le vote est favorable, Cédric O a indiqué dans Le Figaro ce mardi que l'appli pourrait être disponible dès ce week-end. Elle sera téléchargeable sur n'importe quel smartphone doté des systèmes d'exploitation Android de Google, et iOS d'Apple, qui équipent à eux deux 99,9% du marché français (78,8% pour Google, 21,1% pour Apple, 0,1% pour Microsoft en mars 2020 d'après le cabinet Kantar).

Mais comment fonctionne-t-elle concrètement et à quoi sert-elle ? Sera-elle obligatoire ? Fonctionnera-t-elle sur tous les smartphones ? Quels risques pour nos données personnelles ? La Tribune fait le point.

Lire aussi : L'appli StopCovid est prête, dernière ligne droite politique avant son déploiement


A quoi sert StopCovid et comment fonctionne l'application ?

StopCovid est une application de "contact tracing", ou traçage numérique des contacts rencontrés par un individu. Son objectif est d'identifier plus rapidement et de manière plus exhaustive toutes les personnes avec lesquelles un malade du Covid-19 a été en contact dans les deux semaines avant de découvrir sa contamination. Une fois prévenus par une notification, ceux-ci peuvent prendre leurs précautions : auto-confinement, test de dépistage, arrêt de travail si besoin. De cette manière, le "contact tracing" vise à briser les chaînes de transmission du virus.

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités