Stellantis rachète Share Now à BMW et Mercedes-Benz pour s'imposer dans l'autopartage

Stellantis suspend sa production en russie

Les deux géants de l'automobile allemande haut de gamme BMW et Mercedes-Benz ont annoncé un accord pour céder leur entité commune dans l'autopartage à Free2Move, le service du groupe Stellantis. En pleine pénurie de composants électroniques destinés aux flottes de véhicules, les deux constructeurs allemands font le choix de se recentrer sur des applications de nouvelles mobilités. Le groupe français fait, lui, le pari de la plateforme multi-services et des flottes à disposition en Europe.

Publié le 03-05-2022 par latribune.fr

Le marché des nouvelles mobilités bat son plein entre les constructeurs automobiles européens. Avec sa marque "Free2Move", le groupe Stellantis (issu de la fusion Fiat Chrysler PSA) a dévoilé ses ambitions en matière de service d'autopartage et de voitures à la demande, avec l'annonce de l'acquisition de "Share Now", la marque rivale développée par BMW et Mercedes-Benz outre-Rhin. Le montant de la transaction entre les deux groupes automobiles n'est pas précisé.

Pour Stellantis, il s'agit d'étendre son offre de service d'autopartage, notamment en Europe. Dans le domaine des nouvelles mobilités, celui de la "voiture à la demande" (Car-on-demand) est envisagé comme un nouveau relais de croissance potentielle pour les constructeurs. Lors de sa fusion, le groupe avait déjà fusionné Free2Move (créé sur les vestiges du service parisien Autolib) et Leasys, les filiales respectives de Peugeot et Fiat.

Il y a un mois, Free2Move avait également mis la main sur Opel Rent, un autre service de voitures en autopartage allemand. Aussi, cette dernière opération BMW et Mercedes est soumise à l'approbation des autorités de concurrence.

L'offre à 360° versus la fragmentation des services

Share Now a enregistré au premier trimestre 42,3 millions de transactions, soit une croissance annuelle de 30%, selon le communiqué. "L'acquisition ajoute (...) 14 nouvelles villes européennes à ses 7 hubs de mobilité aux États-Unis et en Europe ", détaille Stellantis dans son communiqué.

Face à ces concurrents

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités