Stellantis : la délicate opération séduction auprès des investisseurs

Photo d'archives de carlos tavares, directeur general de stellantis

Stellantis devrait éclaircir sa stratégie lors de sa première journée investisseurs aux Etats-Unis. L'occasion également de rassurer au moment de l'affaire des airbags défectueux.

Publié le 13-06-2024 par Marie Nidiau

Comment garder le cap ? C'est une question à laquelle devra très certainement répondre Carlos Tavares, le directeur général de Stellantis, lors de sa première journée dédiée aux investisseurs ce jeudi. Le groupe essuie de nombreux plâtres depuis le début de l'année. Vendredi dernier, Catherine Bieth, cheffe du service de surveillance des marchés des véhicules et des moteurs indiquait dans Le Parisien que près de 8 millions de véhicules Stellantis allaient être rappelés. La raison ? Un défaut de conception dans les airbags de plusieurs modèles du groupe, qui peut entraîner des blessures mortelles en cas d'accident. Déjà quatre victimes sont à déplorer en France.

De l'autre côté de l'Atlantique, Chrysler, également marque de Stellantis, rappelle plus de 211.000 SUV et camionnettes en raison d'un dysfonctionnement du logiciel. Autant de crises sur lesquelles devra communiquer Stellantis, murer dans un silence ces derniers temps.

Lire aussiAirbags défectueux : Stellantis va rappeler plusieurs millions de voitures supplémentaires

Peu d'effets sur les investisseurs

« Stellantis avait déjà annoncé la couleur d'un point de vue comptable », affirme Arnaud Aymé, spécialiste des Transports chez Sia Partners. Et pour cause, le groupe avait provisionné près d'1 milliard d'euros pour régler ce préjudice dans son bilan de 2023. Aussi, plusieurs autres constructeurs européens sont concernés par ce rappel des véhicules et le focus sur le constructeur franco-italo-américain devrait se tasser,

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités