Souhaiter la mort de Trump ? Twitter l'interdit !

Souhaiter la mort de Trump ? Twitter l'interdit !

Twitter a mis en garde ses utilisateurs. Les posts souhaitant la mort du président Donald Trump ne seront pas tolérés.

Publié le 07-10-2020 par Esther Buitekant

Un tel contenu est strictement interdit


Le 2 octobre, le président américain annonçait sur Twitter, son outil de communication favori, qu'il avait été ainsi que son épouse testé positif au Covid-19. Si Donald Trump a un temps indiqué qu'il allait rester confiné à la Maison Blanche, il a pourtant été rapidement hospitalisé en raison de la dégradation de son état. Entre inquiétude, incrédulité et un brin de moquerie, les internautes s'en sont donnés à coeur joie tout le week end pour commenter cette nouvelle. Certains ont même ouvertement déclaré sur le réseau social à l'oiseau bleu qu'ils souhaitaient que Donald Trump succombe à ce virus dont il avait tant remis en cause la dangerosité au cours des derniers mois. Inacceptable pour Twitter qui a rapidement annoncé que de tels propos ne seraient pas tolérés, précisant que le 'contenu souhaitant, espérant ou désirant ardemment la mort, des préjudices corporels ou bien une maladie incurable envers un individu ou un groupe de personnes' était strictement interdit sur la plateforme.


Facebook se démarque


Twitter a toutefois précisé que si les posts incriminés pouvaient être supprimés ou le compte passé en 'lecture seule', le compte ne serait pas forcément suspendu. 'Nous accordons la priorité à la suppression du contenu lorsqu'il a un appel clair à l'action qui pourrait potentiellement causer des dommages dans le monde réel', a précisé la direction du groupe américain au magazine Variety. Twitter affiche en tout cas sa différence avec Facebook qui, en distinguant les figures 'publiques' et 'privées', n'interdit pas ce type de propos, tant que l'individu évoqué n'est pas directement taggé dans le post. Donald Trump, officiellement en pleine possession de ses moyens, a quant à lui retrouvé le chemin de Twitter et celui de sa campagne, ne cessant de twitter depuis sa sortie de l'hôpital.

 

Les dernières actualités