Sommet du G7: les États-Unis promettent de nouvelles annonces en faveur de l'Ukraine

Le president americain joe biden lors d'un discours dans la roseraie de la maison blanche, a washington

Joe Biden partira ce mercredi pour le sommet du G7 en Italie, qui commencera le lendemain, armé de nouvelles annonces en faveur de l'Ukraine, selon un porte-parole de la Maison Blanche. Il veut notamment rendre possible l'utilisation des bénéfices tirés d'actifs russes confisqués, afin d'assurer une aide sur le long court à Kiev, même en cas de retour au pouvoir de Donald Trump.

Publié le 12-06-2024 par latribune.fr

Le sommet du G7 - qui réunit États-Unis, Canada, Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie et Japon -, de jeudi à samedi promet déjà des annonces fortes pour l'Ukraine. Selon John Kirby, le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, le président américain, Joe Biden, qui y sera présent, veut montrer à son homologue russe Vladimir Poutine que « le temps ne joue pas en sa faveur » concernant la guerre en Ukraine.

Parmi les annonces attendues, certaines visent à « libérer la valeur des actifs souverains russes gelés », a indiqué le porte-parole américain. Un sujet qui n'a pas toujours fait consensus parmi les pays membres du « Groupe des 7 ». Mais « il y aura une unanimité au G7 quand il s'agira de travailler pour utiliser ces actifs gelés afin d'aider l'Ukraine à se reconstruire », a-t-il affirmé. Le sommet sera aussi l'occasion d'annoncer « de nouvelles sanctions et des mesures de limitation des exportations », qui viseront des « entités et réseaux aidant la Russie à se procurer ce dont elle a besoin pour sa guerre » contre l'Ukraine, a ajouté le porte-parole.

« Le G7 est plus uni » que jamais autour de « valeurs communes », a assuré John Kirby, alors que ce sommet se tient peu après des élections européennes lors desquelles l'extrême droite a fait une poussée. Une situation qui inquiète d'ailleurs fortement le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. « Les slogans radicaux prorusses (de ces formations) sont dangereux pour vos pays », a-t-il lancé depuis

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités