Société Générale lance une restructuration de grande ampleur en France

Société Générale, logo, banque,

Le plan vise à créer un réseau unique Société Générale et Crédit du Nord d'ici 2023. 600 agences, soit 30 % du parc, devraient disparaître d'ici 2025. Le nouveau groupe sera doté d'une marque socle commune avec des déclinaisons territoriales.

Publié le 08-12-2020 par Eric Benhamou

Ni fusion, ni absorption. Le groupe Société Générale préfère évoquer un rapprochement entre la banque de détail de la Société Générale (1.440 agences) et le réseau de sa filiale Crédit du Nord (672 agences sous neuf enseignes différentes), pour annoncer la mise en oeuvre de son projet de réorganisation de ses activités en France.

Une nouvelle banque

Ce projet, baptisé Vision 2025 et avalisé par les conseils des deux groupes ce week-end, vise à améliorer la rentabilité du groupe pour ses activités de détail en France mais aussi à répondre aux nouveaux défis que posent l'usage croissant de la banque digitale. Car derrière la restructuration se profile la priorité donnée aux investissements numériques. "Le digital doit être partout", résume Sébastien Proto, directeur général adjoint, en charge des réseaux, et cheville ouvrière du projet.

L'ampleur du chantier, dont nous annoncions les contours le 16 novembre dernier, est considérable : il doit s'étaler sur trois ans (2021-2023), avec une réduction de près de 30 % du nombre d'agences, un système informatique, un siège unique et des sièges régionaux renforcés, et l'émergence d'une nouvelle marque qui respecte à la fois l'unicité du groupe et son ancrage territorial. Car l'idée est bien de "créer une nouvelle banque avec ce rapprochement", souligne Frédéric Oudéa, directeur général du groupe.

450 millions d'économies en 2025

Malmené depuis plusieurs années sur ses résultats, Société Générale entend doper la rentabil

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités