Société Générale fait l'acquisition de Treezor

Société Générale fait l'acquisition de Treezor

Hier soir, le groupe bancaire Société Générale a annoncé le rachat de la start-up Treezor, spécialisée dans les services bancaires à destination des professionnels.

Publié le 28-09-2018 par Emilie Huberth

Le montant de l'opération non dévoilé

 

Nouvelle acquisition actée pour Société Générale en cette fin de mois de septembre. Hier soir, le groupe bancaire français, qui fait partie des trois piliers du secteur dans l'Hexagone, a annoncé le rachat de Treezor, une start-up de paiement française, pour un montant non dévoilé. Dans le détail, Treezor est une fintech fondée en 2015 et spécialisée dans les services bancaires et les solutions de paiement à destination d'une clientèle professionnelle comme l'ouverture de compte ou encore des programmes de connaissance client et de cartes de paiement personnalisés. En l'espace de deux ans d'activité, les volumes gérés par ses soins ont atteint trois milliards d'euros par an. Dans le même temps, près de 300 000 cartes de paiement ont été émises.

En cela, au travers de cette acquisition, le groupe Société Générale, qui fonctionne autour de trois axes principaux qui sont les réseaux de détail en France, les réseaux de détail à l'international et la banque de financement et d'investissement, entend désormais se positionner en tant que « fournisseur majeur de solutions à destination des fintech et néo-banques », comme le révèle le communiqué de presse diffusé.

 

Une stratégie qui se confirme

 

Plus précisément, le groupe, fondé en 1864 et actuellement dirigé par Frédéric Oudéa et Lorenzo Bini Smaghi, entend accélérer « de façon significative » le délai nécessaire au développement et à la mise en activité de nouveaux services en profitant du dispositif agile et innovant de Treezor, qui travaille déjà pour de nombreux marchands, néo-banques et établissements de crédit notamment. Actuellement, la start-up, qui compte 30 collaborateurs au sein de ses équipes, propose ses services en marque blanche à une trentaine de clients.

Pour Société Générale, qui compte de son côté près de 150 000 collaborateurs répartis dans 76 pays au total, ce rachat vient confirmer la nouvelle stratégie de développement mise en place par le groupe bancaire et misant sur les nouvelles technologies et les fintech. Dans ce même état d'esprit, en juin dernier, il avait fait l'acquisition de Lumo, une plate-forme de financement participation dédiée aux énergies renouvelables.

Les dernières actualités