SNCF : le train autonome, cest pour demain !

Le tgv va changer de nom et devenir inoui

Le groupe ferroviaire prévoit de faire circuler des trains de marchandises dici deux ans et des TGV autonomes dès 2022.

Publié le 15-06-2017 par Mounia Van de Casteele

Il y aura des trains autonomes en 2019 ! C'est en tout cas ce qu'assure Alain Krakovitch, directeur général de SNCF Transilien. Dans un premier temps, cette technologie sera utilisée pour le fret : "Nous allons tester les premiers trains de fret "drones" fin 2019", indique-t-il. Le guidage sera télécommandé de l'extérieur. L'emplacement du conducteur à proximité du train reste à préciser. Dans un second temps, à l'horizon 2021, les manuvres des trains de fret et des TER, depuis et vers les centres de maintenance par exemple, pourront être partiellement automatisées, car elles ont lieu sur des circuits semi-fermés. Actuellement, elles concentrent "une bonne partie des aléas, une grande complexité, et nécessitent beaucoup d'acteurs", a détaillé Alain Krakovitch.

Accroître le nombre de trains en circulation

Ce n'est pas tout. Les premiers prototypes de TGV autonomes devraient voir le jour d'ici cinq ans, en 2022. Notons cependant qu'il existe différents degrés d'autonomie. Et il n'est pas question, pour la SNCF d'atteindre le niveau quatre, le dernier, qui consiste à se passer purement et simplement de l'humain. "Il y aura toujours quelqu'un à bord", rassure Alain Krakovitch. Avant de préciser que "ce n'est pas le conducteur qui coûte le plus cher". Les enjeux se comptent plutôt en matière de "capacité, de vitesse, et de fiabilité", rappelle-t-il.

L'un des objectifs est ainsi d'optimiser le freinage et l'accélération. Ce qui permettrait au groupe ferroviaire d'accroître le nomb

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités