Séries françaises et européennes : Netflix passe vraiment la vitesse supérieure

Netflix, television, VOD

Le leader mondial de la vidéo à la demande va produire 153 projets originaux en Europe en 2019, contre 80 en 2018. 20 nouvelles séries, dont cinq françaises, ont d'ores et déjà été annoncées. Une étape cruciale dans sa stratégie de diversification et de conquête du marché européen.

Publié le 30-11-2018 par Sylvain Rolland

Netflix ne plaisante plus avec l'Europe. Le numéro un mondial de la vidéo à la demande, riche de 137 millions d'abonnés dans 190 pays, a annoncé ces derniers jours une flopée de nouveaux projets sur le Vieux Continent. A partir de décembre 2018 et jusqu'à 2020, Netflix va lancer pas moins de 221 projets en Europe, contre 141 en 2018. Parmi eux, 153 seront des contenus originaux (séries, films, documentaires, émissions), le reste étant des coproductions ou des programmes achetés sous licence à d'autres producteurs.

Cela représente une augmentation drastique du nombre de programmes européens produits par le géant californien, dans leur propre langue et dans tous les genres, de la comédie à l'horreur, en passant par les séries historiques et les drames. L'objectif : produire "une dizaine" de séries originales par an dans chaque pays. Dans le détail, 20 nouvelles séries originales européennes ont d'ores et déjà été annoncées. Dans le lot il y aura sept séries allemandes, cinq françaises, une britannique, une norvégienne, une espagnole, une italienne, une polonaise et une turque (Netflix compte la Turquie dans sa "zone Europe"). Le groupe dirigé par Reed Hastings tentera même deux coproductions entre plusieurs pays, dont l'ambitieuse Criminal, une série policière de 12 épisodes dont l'action se déroule dans quatre pays (France, Allemagne, Espagne et Royaume-Uni), ainsi que la série Young Wallender, co-produite au Royaume-Uni et en Suède.

Lire aussi : Netflix vs Hollywood : demain,

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités