Semi-conducteurs : le géant taïwanais TSMC a franchi le seuil des 1.000 milliards de dollars

Tsmc mise sur une forte croissance des ventes au deuxieme trimestre

Le fabricant de semi-conducteurs TSMC a brièvement franchi ce lundi le cap symbolique des 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière à Wall Street. Cette apparition du géant taïwanais au sein du club très restreint des méga-capitalisations boursières est une preuve de plus de la domination du secteur des puces, qui sont au cœur de la révolution de l'intelligence artificielle générative.

Publié le 09-07-2024 par latribune.fr

Premier producteur de semi-conducteurs au monde, TSMC a dépassé ce lundi le cap symbolique des 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière, peu après l'ouverture de Wall Street. Ça n'a toutefois été que de courte durée, puisqu'après avoir atteint ce seuil fatidique, TSMC s'est immédiatement replié. Vers 15h05 GMT, la valorisation du groupe était de 980 milliards de dollars.

Reste qu'en dépassant ce seuil, TSMC - pour « Taiwan Semiconductor Manufacturing Company » de son nom complet - est devenu la huitième société cotée à y parvenir. Près de six ans après Apple, la première à l'avoir fait en août 2018. La marque à la pomme est aujourd'hui première capitalisation mondiale à 3.462 milliards de dollars, dans un mouchoir de poche avec Microsoft. Tous deux sont suivis par le concepteur de puces pour l'intelligence artificielle (IA) Nvidia, dépassant aussi, sur le papier, les 3.000 milliards de dollars à Wall Street. Viennent ensuite, dans un classement mouvant au fil des semaines, Alphabet et Amazon. Au sixième rang se glisse le géant pétrolier Saudi Aramco, suivi par Meta (propriétaire entre autres de Facebook et Instagram).

« L'industrie des semi-conducteurs est désormais le premier secteur du S&P 500 », a récemment relevé Angelo Zino, analyste de CFRA. « Elle a pris la main ces 15 ou 18 derniers mois. Cela vous montre à quel point le monde a changé ».

Les géants des puces dopent Wall Street depuis des mois

Cela s'explique par l'engouement autour des semi-conducteurs

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités