Sanofi veut supprimer plus de 1500 postes en Europe

Sanofi veut supprimer plus de 1500 postes en Europe

Avec l'objectif de réduire ses coûts et d'augmenter ses profits, Sanofi a annoncé le 26 juin son intention de supprimer jusqu'à 1680 postes en Europe.

Publié le 29-06-2020 par Esther Buitekant


Uniquement des départs volontaires


Sanofi fait doublement l'actualité depuis quelques jours. Le laboratoire pharmaceutique français travaille actuellement à la mise au point de deux vaccins contre le Covid-19 et a indiqué la semaine dernière qu'ils devraient être disponibles courant 2021. Mais vendredi 26 juin, Sanofi a également annoncé une importante vague de suppressions de postes, jusqu'à 1680 en Europe où le laboratoire compte 25.000 salariés. Le laboratoire, dirigé par Paul Hudson, indique que ces suppressions de postes s'étaleront sur trois ans, exclusivement sur la base du volontariat. Olivier Bogillot, président France du groupe, précise qu'il s'agit bien d'une 'nouvelle stratégie' destinée à réduire ses coûts et à augmenter ses profits mais n'est pas liée aux conséquences de la pandémie de Covid-19. 


Pas de plan social en France


L'annonce de cette coupe dans les effectifs a suscité l'inquiétude dans l'hexagone où Sanofi va  supprimer 1000 postes. Pour autant, Olivier Bogillot refuse de parler de 'plan social', précisant que ces départs volontaires concerneront des postes 'en CDI pour la plupart, notamment des fonctions support, commerciales et des plates-formes liées à la recherche'. Aucune fermeture de site n'est envisagée et une réunion est prévue aujourd'hui pour 'dérouler la feuille stratégique' aux partenaires sociaux français, a-t-il ajouté. Les syndicats ont fait part de leur inquiétude. Florence Faure, coordinatrice CFDT, a notamment promis de 'combattre ces suppressions d'emplois qui n'ont pas lieu d'être', qualifiant la situation 'd'impensable'.

Les dernières actualités