Salaire minimum : le Conseil de l'UE donne son feu vert mais exclut l'idée d'un SMIC européen

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne

Les ministres du Travail des 27 Etats-membres de l'Union européenne, réunis au sein du Conseil européen, se sont accordés ce jour sur une version du projet de loi concernant la mise en place de "salaires minimaux adéquats" au sein de l'UE. Le Conseil européen devra désormais entrer en négociation avec le Parlement européen en janvier prochain pour s'accorder sur une version commune du texte, avant que celui-ci ne puisse être transposé dans les législations des pays membres. Ce projet de loi exclut toutefois la mise en place d'un SMIC européen uniforme.

Publié le 07-12-2021 par Juliette Laffont

C'est un accord qui pose les bases d'une avancée majeure pour les travailleurs européens. Ce matin, au Conseil européen à Bruxelles, les ministres du Travail des 27 ont adopté une position commune quant à l'instauration de "salaires minimums adéquats" dans les Etats membres de l'UE. Ce sujet avait été remis sur la table par la Commission européenne en octobre 2020, au travers d'une proposition de loi en ce sens, qui a depuis été discutée au Parlement européen et ce jour au Conseil européen.

Le 25 novembre dernier, le Parlement européen avait ainsi arrêté sa position en faveur d'une telle mesure qui constitue selon lui une "avancée contre le dumping social". La position commune adoptée ce jour par les 27 Etats membres - réunis au Conseil de l'UE -, qui ont validé l'essentiel de ce texte, va permettre d'engager une négociation entre le Conseil de l'UE et le Parlement européen, dès janvier 2022, pour se mettre d'accord sur le texte final. Une fois un accord trouvé, les Etats membres auront deux ans pour transposer la directive européenne dans leur droit national.

"Le travail doit payer"

Le droit à un revenu décent est l'un des principes fondamentaux (le principe numéro 6) du socle européen des droits sociaux. Pour améliorer les conditions de travail, le projet de loi établit un cadre pour promouvoir des salaires planchers adéquats ainsi que des négociations collectives sur la fixation des salaires.

"Le travail doit payer. Nous ne pouvons accepter que des personnes qui s'investis

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités