Safran à plein régime au premier trimestre 2016

Safran à plein régime au premier trimestre 2016

Safran a connu, au premier trimestre de l'année 2016, une croissance de 7,8% par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Publié le 26-04-2016 par Archipelago Antoine

Solide croissance au premier trimestre

 

Le constructeur de moteurs et d'équipements pour l'aéronautique a publié ce matin ses résultats trimestriels pour les trois premiers mois de l'année 2016. Le groupe aéronautique a enregistré une hausse de 7,8% de son activité par rapport à la même période de 2015, avec un chiffre d'affaires qui s'établit à 240 millions d'euros. En organique, cette croissance est plus faible, mais atteint néanmoins l'excellent taux de 6,7%. Sans surprise, cette croissance doit son dynamisme aux activités Aéronautique et Sécurité. Dans le communiqué de presse paru ce matin, Philippe Petitcolin, Directeur général de Safran, analyse ainsi la raison majeure du dynamisme de son groupe : « La forte dynamique du trafic aérien alimente la demande de services et incite les compagnies aériennes à investir dans de nouveaux appareils ».

Le début de la mise en production de la nouvelle gamme neo chez Airbus, et MAX chez Boeing, ont bien entendu joué sur la croissance. En effet, les moteurs LEAP sont en plein développement pour Airbus. Safran leur a livré les premiers début avril pour équiper l'A320neo, et les premières livraisons commerciales aux compagnies aériennes débuteront à l'été 2016. Les essais en vol du moteur LEAP, moins gourmand en carburant, plus léger et plus efficace, continuent de se dérouler sans accroc.

 

De belles perspectives pour 2016

 

Il en va de même pour la certification du moteur LEAP-1B, équipant les futurs 737 MAX de l'avionneur américain Boeing. Après 310 heures d'essais en vol, il satisfait toujours aux exigences de sécurité et aux spécifications réglementaires. Sa mise en service devrait intervenir en 2017.

Sur le plan des commandes de moteurs, qu'il s'agisse du CFM56 ou du LEAP, les intentions d'achats et les demandes fermes ne cessent de croître. À ce jour, on enregistre 673 commandes pour le LEAP et 542 pour le CFM56.

Toujours dans le domaine de l'aéronautique, Safran a eu aussi le privilège d'être retenu pour fabriquer et fournir les meubles électriques du cockpit et de l'arrière du modèle H160 d'Airbus Helicopters.

En ce qui concerne l'autre facteur majeur de dynamique, la division Sécurité continue d'avancer ses pions sur l'échiquier des programmes d'identité et d'identification numérique pour les gouvernements, avec notamment le Royaume-Uni, les États-Unis et l'Inde. À Singapour, la division Sécurité du groupe a aussi obtenu un contrat avec l'aéroport pour l'installation d'un système de reconnaissance faciale des passagers aériens.

Fort de ses excellents résultats, Philippe Petitcolin est particulièrement confiant sur les perspectives de son groupe dans l'année 2016 : « Grâce au solide positionnement de Safran, à des tendances de marché porteuses et à la bonne exécution opérationnelle de la feuille de route définie pour chacune de nos activités, nous sommes très confiants dans notre capacité à atteindre nos objectifs pour 2016 ainsi qu'à moyen terme » a-t-il déclaré dans le communiqué de presse.

Les dernières actualités